Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Résistance sur le terrain: comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Jeu 19 Avr 2007 - 21:56

reponse à Zermikus (2)

et "Droite révolutionnaire", ça vous dirait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zermikus

avatar

Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Jeu 19 Avr 2007 - 22:52

Réponse à Vesso :

Bonsoir,

Là, je rentre de la réunion de Caen. Nous avons parlé aussi du problème des affiches. Effectivement, la laser semble mieux adaptée.
Le drame est le nombre insuffisant de sympathisants, ce qui nous met dans une situation financièrement embarrassante.... On y réfléchit..... Mais nous étudions en fait deux produits : le tract et l'affiche. Pour l'affiche, on se contentera au départ d'un 20x27, pour le tract, on peut en faire deux dans une feuille du même format. J'ai présenté mes spécimens aux autres, à première vue, ça pourrait convenir.
Maintenant, il serait peut-être bon que nous adoptions un texte national unique, de manière à faire un début de cohésion. Les gens se déplacent beaucoup maintenant, il serait certainement intéressant que quelqu'un qui se trouve à Paris puis à Lille ou à Bordeaux, lise la même prose. Et là, je fais appel aux gens qui ont lancé la révolution bleue : qui va "fédérer", comme je le disais dans mon post précédent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zermikus

avatar

Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Jeu 19 Avr 2007 - 22:56

Bis....

Non, "droite révolutionnaire" ne me va guère mieux... En fait, c'est le mot "" droite "" qui me gêne....
Remarquez que "" gauche "" ne passerait pas mieux...

A mon avis, nous ne sommes, ni de droite ni de gauche, nous sommes au-dessus....
Normal, puisque nous voyons juste un peu plus loin....

Rassurez-vous, c'est SANS prétentions.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Ven 20 Avr 2007 - 11:37

Plusieurs choses me chagrinent : d'abord, le côté "droite" assez souvent mentionné par les auteurs, désolé, j'ai été longtemps "de gauche", avant d'exécrer ces deux appellations qui ne veulent plus rien dire !...
Reprenez chacun des objectifs de la RB, et voyez s'ils sont de gauche ... ou de droite ! Bon d'accord, nombre d'entre nous ont été comme vous de gauche ou ont eu leur période gauchisante (dans les années 70, c'était l'environnement de droite qui était devenu irrespirable, reconnaissons-le). Depuis la gauche a montré un visage nettement moins amène, voire carrément hideux: dans ses meetings, on y chante plus volontiers l'internationale que la Marseillaise, et on y préfère un bon sans-papiers à un sale "céfranc" en règle. Les bobos d'extrême-gauche donnent le ton de la bien-pensance alter-nationale dans les medias, l'éducation nationale, les syndicats, le milieu associatif qu'ils ont largement infiltrés. La haine de ce qu'ils sont devenus eux mêmes les poussent à dérouler le tapis vert d'un nouveau nazisme qui n'en demandait pas tant. Pire encore, la gauche "modérée" se suicide littéralement sous nos yeux en chaussant les mêmes babouches, et la droite ne semble même plus savoir qu'elle a eu tout de même quelques valeurs propres par le passé. Reste bien sûr l'extrêmeûuhh-droiteûuh, qualifiée comme telle par l'establishment, et qui à bien y regarder devrait plutôt s'intituler l'extrême-France. Que voulez vous, de nos jours, rétablir l'autorité, l'identité nationale, le respect de valeurs comme le travail, l'effort, le respect des biens et des personnes sont des mesures fascistes parait-il ... Et que nous le voulions ou pas, ces valeurs sont beaucoup plus (pour ne pas dire exclusivement) de droite.
Autre "clivage", à droite celui-là et qui a été abordé ici, celui de la droite libérale et de la droite nationale. Certes ce clivage existe, mais est surtout le fait là encore d'idéologues patentés qui ne représentent qu'eux mêmes, qu'ils soient libertariens ou ethnocentristes . Contentons nous d'être patriotes, ce qui nous impose dans l'immédiat une bonne dose de libéralisme si nous voulons sauvez ce pays, ne serait-ce que financièrement.
A mon avis, nous ne sommes, ni de droite ni de gauche, nous sommes au-dessus....
Normal, puisque nous voyons juste un peu plus loin....
C'est une façon de voir les choses. Si "voir un peu plus loin" veut dire que l'on considère que la droite n'a pas davantage de réponse définitive sur bien des sujets, c'est l'évidence même. Vaste et passionnant débat, et qui mériterait développement. On peut aussi considérer que dans notre pays du moins, les représentants de la droite comme de la gauche ont failli par leur médiocrité, et que ces notions de droite comme de gauche sont de ce point de vue totalement dépassé.
L'organisation de la RB n'existe pas, c'est un mouvement fictif.....
Voilà qui parait assez évident. Il n'est que plus piquant de voir un tas de gens se réclamer de ce mouvement alors qu'en se contentant de palabrer sur le net, ils se gardent bien de lui donner le moindre début d'esquisse de commencement d'existence. Cela dit, la virtualité de la chose n'enlève rien à la pertinence du concept.
Toute idée, aussi bonne soit-elle, ne se développe jamais sans un noyau fédérateur. A mon sens, c'est ce noyau qui manque à la RB
Eh bien développons le ce "noyau fédérateur": qui nous en empêche à part nous même ? C'est l'idée de ce forum, constituer déja des points d'ancrage pour ceux qui veulent se joindre à nous. Au sujet des adresses mail, ne jamais la donner en pâture (le net aussi est rempli de mal-faisants) ! Par contre, et là encore c'est l'intérêt de ce type de forum, il est tout à fait possible pour les inscrits de dialoguer en privé sans avoir à dévoiler leur e-mail.
Tout cela pour dire que si la RB veut arriver à s'imposer, elle doit d'abord se structurer, se fédérer à partir d'un noyau clair, net et précis, elle doit entreprendre des actions concrètes, relayées et étayées sur le plan national. Les cafés politiques, c'est bien, on s'y retrouve entre amis, mais ça reste de la parlotte, je doute qu'on arrive à faire quoi que ce soit avec ce genre de procédé.
Honnêtement moi aussi, ce qui n'empêche bien sûr pas d'y participer. Et puis surtout, combien de cafés politiques actifs actuellement ? C'est pourquoi je fais cette modeste proposition "d'ancrage" (qui était un peu l'idée de départ sous-tendue par le forum des régions...), avec une liste de correspondants engagés. Engagés sur les idées de la RB, et engagés à servir simplement de contacts locaux aux futurs candidats dans un premier temps. Qu'en pensez vous ?
Et là, je fais appel aux gens qui ont lancé la révolution bleue : qui va "fédérer", comme je le disais dans mon post précédent ?
Première remarque: ces "gens qui ont lancé la révolution bleue", on aimerait bien qu'ils s'expriment, ici ou ailleurs. Personnellement je les ai contactés avant de lancer ce "forum des régions" ... et j'attend tjs la réponse ! Attendu que la RB n'était pas une marque déposée, j'ai passé outre. Mais la porte leur reste grande ouverte "au cas où".
Deuxième remarque, et si on adaptait une organisation non pyramidale pour changer ? Une organisation multipolaire ou chaque région ferait remonter ses idées propres, plutôt que d'attendre la bonne parole d'un hypothétique "guide suprême" : voilà un mode auto gestion qui devrait rappeler certaines utopies de gauche.
Le drame est le nombre insuffisant de sympathisants, ce qui nous met dans une situation financièrement embarrassante.... On y réfléchit..... Maintenant, il serait peut-être bon que nous adoptions un texte national unique, de manière à faire un début de cohésion
Autant de questions pratiques sur lesquelles butent (et généralement se plantent) les tentatives équivalentes. Raison de plus pour rester modeste. Alors quelques questions en vrac :
• faut-il envisager d'emblée une forme de rencontre périodique style café politique ou comité ?
• se limiter pour le moment à la mise en place de "cellules locales dormantes" , point d'ancrage pour futurs adhérents ?
• voire n'avoir qu'un ou deux correspondants actifs par région, mais qui s'engagent à répondre (en liaison avec "l'organisation" RB, qui reste elle même à définir) à toute demande extérieure locale ?
Bon ce ne sont là que quelques pistes, si vous avez d'autres idées ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
ridenpydam



Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Ven 20 Avr 2007 - 14:38

Bonjour,

Je constate que je ne suis pas seul à penser que la RB est un concept et ne s'en tient qu'à ça. Cette discussion me rappele une entrevue avec Vesso... Je crois qu'il est temps, avant d'aller plus loin, de redéfinir nos objectifs et nos moyens en se basant sur le constat suivant :
    1. La campagne présidentielle accapare tous les esprits et les Français sont dans l'expectative : laissons donc les résultats arriver, rien ne sert d'avancer à contre-courrant ; mettons donc ce temps à profit pour mettre en place un noyau dur.
    2. J'avais eu une petite discussion avec G PINCE (oh, pas longue, bien sûr) sur le terme de "révolution". Je persiste et je signe : ce terme fait peur aux gens. La situation des Français n'est pas (encore) au point de nos ancêtres de 1789 : beaucoup ont trop à perdre à la fois matériellement et socialement. Ils ne sont donc pas prêts à s'engager dans un mouvement de contestation qui risque de tout leur faire perdre. C'est certainement pour cette raison que les initiateurs ont appelés à attendre la fin des présidentielles, que les Français connaissent les premières déconvenues (à mon avis, elles pourraient bien survenir entre les 2 tours).
    3. Les Français sont des autruches : on se voile la face (c'est très tendance en ce moment en francarabia Twisted Evil ) en se disant "il vaut mieux conserver nos acquis plutôt que de risquer de tout perdre". Egoïsme, égoïsme, quand tu nous tiens... Ils ne réagiront que lorsqu'ils auront tout perdu, ou qu'ils risqueront de tout perdre.

Que pouvons-nous conclure à partir de ce constat ? Voici quelques pistes de reflexion que nous avions eu avec vesso :

    1. Qui sommes-nous ? Il nous faut redéfinir le terme de "révolution bleue". Nous n'avons pas vocation à faire la révolution au sens de 1789 et d'une manière générale, nous ne souhaitons pas provoquer un confit franco-français qui déboucherait inévitabement sur une guerre civile. Cette appellation induit en erreur les hommes et les femmes de bonne volonté. Nous voulons résister à la politique menée depuis l'après De Gaule, mais le terme de resistance est chargé de connotation trop fortes ; personnellement je serais bien plus tenté par le terme de "résilience", certainement plus adapté. A méditer...
    2. Redéfinissons nos objectifs et notre action : ceux exposés sur les pages web de G PINCE sont très bons, seulement voilà : QUI sommes-nous ? un nième parti politique ? un mouvement de perturbateurs sans aucun statut juridique ? contentons- nous simplement d'organiser des manifestations (pacifiques) ? Plus généralement, il s'agit là de définir notre LEGITIMITE PUBLIQUE... Pour le moment, les manifs nationales de la RB ne mobilisent pas beaucoup de monde et les cafés politiques ne me semblent pas efficaces dans la mesure où les Français vivent déjà au quotidien la chienlit. Pour ce qui est de la propagnande d'état, il existe sur le net une multitude de sites et de blogs proposant une information sortant du politiquement correct et France Echos étudie la possibiité d'éditer un journal papier pour ceux qui ne dispose pas d'internet. Dans ces conditions, quelle sera notre action ?? Par aileurs, j'ai cru comprendre que certains envisageaient, par le biais de la RB, de renverser le régime en place pour obtenir des responsabilités gouvernementales. Soyons sérieux : je ne pense pas que le citoyen lambda ait la carrure ni même les compétences pour ce genre de poste. Eliminons d'emblée ce genre d'ambitions complètement surréaliste !
    3. Quels sont nos moyens ? Parmi nous, qui connait des personnes influentes dans les médias ? Et surtout, qui oseront se mouiller pour un mouvement qui n'a aucune égitimité juridique ? Car aujourd'hui, sans médiatisation, nous n'existons pas et le public ne nous donnera aucune légitimité. De la même manière nous ne disposons d'aucun contact influent qui a un pouvoir de décision. A ce stade, nous ne pourrons avoir qu'une action locale ; bref, de l'artisannat... Quelle différence y aura-t-il alors avec des associations déjà existantes qui, elles, ont un statut juridique, une expérience, des soutiens et un nombre important de membres actifs ?


Personnellement, je propose que les bonnes volontés de ce forum se rencontrent pour en discuter de vive voix. Chacun a, en effet, son avis sur les événements futurs, sur ce que nous devons être et faire. Inutile de perdre notre temps sur internet, réunissons nous et mettons sur plans notre identité, nos actions et notre organisation. Après tout que risquons nous ? Même si les barbouzes étaient parmis nous (ce qui semble plus que probable), nous ne comptons pas mette sur pieds une organisation terroriste !! Alors à nos agendas et bougons nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Sam 21 Avr 2007 - 11:35

Réponses pour Ridepydam, admi, Zermikus.

Je vois que mes interrogations (me demander le fichier "réflexions01" pour ceux qui ne l'auraient pas eu) font maintenant débat. Je remercie l'admi de m'avoir poussé à les déballer publiquement ce qui n'était pas dans mes intentions au départ. Il est vrai que maintenant que nous nous sommes confrontés au réel...

C'est vrai que le terme "droite" me gêne quelque peu. La "droite" n'existe plus en France depuis 1918, payant la gestion désastreuse (et criminelle) de la guerre. Exemple simple: si la droite était réellement aux affaires, le pays devrait être couvert de crêches, avec une politique familiale exemplaire, et une immigration de peuplement = zéro.

Contrairement à vous, je suis partisan de la gurre civile, d'où sortira la vérité: ce peuple veut-il vivre où pas? J'ai même songé à faire de la propagande islamiste (!) pour pousser à la chose. Car enfin, il faudrait savoir si on se casse le cul pour quelque chose où pour rien. Je n'ai que peu de considération pour les lâches, et les français en particulier qui attendent toujours le messie pour les sauver malgré leur paresse et leur suffisance. c'est d'abord ma peau que je défends.

Nous avons bien du mal à nous définir n'st-ce pas? Moi même ais été au parti communiste 8 ans, pour les mêmes raisons que maintenant je suis "a droite", mais bien sur pas pour les raisons de "la gauche" et de "la droite" officielles...certains disent même que je serais "national-socialiste" (à cause d'une vision commune sur le progrès technique sans doute), pourtant je n'ai pas l'intention d'envahir l'Europe, ni de rouvrir les camps...Allez y comprendre quelque chose...
Nous devons tout ré-inventer. L'"extrème-droite" n'existe pas en France, à part quelques milliers de nazillons à maintenir sans possibilité d'exercer la moindre action.

Je ne crains pas la schizophrénie. Libéralisme, nationalisme...sortons des concepts tout faits et proposons simplement ce qui nous paraît être bon, sans se préoccuper de ce que à quoi peut bien appartenir le concept. Pas de tabou, pas de règle, pas de cadre politique établi à l'avance. Si une idée "de gauche" nous paraît être bonne, saisissons-là. Puisqu'on vous dit que la droite n'existe plus depuis longtemps, et que la gauche à abandonnée ses idéaux depuis 1792...

La "révolution" bleue, orange, extraterrestre...: laissons tomber ce terme, c'est un repoussoir. Constituons nous plutôt en parti où quelque chose de semblable. Je ne vais pas ici redire les avantages que nous pourrions en retirer, reportez vous à mes posts précédents. La voie est montrée par Robert Asselineau qui à fondé il y à quelques semaines l'UPR (j'étais au congrès de création pour distribuer des tracts de la RB). Sa méthodologie est à prendre en considération pour nous-même. Dommage que personne d'autre ne m'ais rejoins à ce congrès, il y à beaucoup à apprendre chez nos concurrents (je vais aussi chez josé bauvais...)Cherchez sur Internet.

Internet: nous faisons une erreur de nous concentrer exclusivement sur ce média. Une part importante de la population n'y à pas accès, et quand bien même qu'est-ce qui les pousserait à visiter nos sites ? rien ne vaut le contact direct: tracts, affiches, actions ponctuelles sur le modèle de ce que font les identitaires.

Affiches: réponse pour Zermikus. Je vous pousse de nouveau à prendre contact avec moi, pour échanges d'idées et de tracts. Inutile que vous refassiez les mêmes erreurs . J'ai des photos qui vous convaincront que ce que vous vous proposez de faire doit être ré-examiné et intégré dans une action collective de la RB.

Enfin, je me demande si une organisation "décentralisée" est viable: cela tient à mes interrogations sur la nature animale de l'humain. Voir là aussi mon fichier "réflexions01". Si nous sommes quelques-uns à ne plus avoir besoin de lois ni de "chefs", ce n'est pas encore, et de loin, le cas de la masse du peuple stupide, embourbé dans la fange primitive...

Merci de votre attention.

Le psychopathe de Cachan-Racailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Lun 23 Avr 2007 - 19:36

A tous
Bonjour,
L'incohérence du résultat du premier tour m'à d'abord fait penser qu'il s'agissait d'un trucage monumental. Mais non, ce n'est même pas nécessaire: les français sont vraiment les cons qu'ils paraissent. Et ceci explique pourquoi nous n'avons pas l'écoute escomptée.
Ils étaient des veaux, les veaux ont grandis et sont devenus des boeufs, et on vient de les mettre en boîtes. (pour qui se reconnaîtra: comme je le disais, voilà pourquoi je serais devenu nazi dans les années 30).
Il y à 4 ans je faisais un courrier au FN:"on se reverra quand vous serez renvoyé dans les cordes". Je vais me faire un plaisir de le leur renvoyer.
J'espère que la leçon portera dans nos différents mouvements: la division nous emportera tous. Se confirme donc la pertinence de mon point de vue sur l'action collective nécessaire. A bon entendeur...
J'ai cru remarqué ce matin dans les transports un certain abattement: les gens avaient les yeux ouverts mais ne disaient mot. C'était inhabituel.
Finalement c'est le meilleur cas possible qui arrive: ue nouvelle bonne grosse bite dans le cul de ces cons de français, et la trés probable, à terme, fin du système dans la violence. Comment peut-on imaginer que les démons sont devenus des saints et que tout va s'arranger?
Reste les législatives: nouvelle cohabitation?

Faites vos provisions...

Meilleures salutations. F.T.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Lun 23 Avr 2007 - 20:17

Hé bien moi j'irais voter au 2ème tour. SI SI SI! et pas blanc: BRUN! explications:
Je glisserais dans l'enveloppe un morceau de papier à cul souillé de mas excréments. C'est tout ce que ça mérite...
Cons de français!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Mar 24 Avr 2007 - 2:29

Trouvé un fichier interressant sur Emule: "deçu des élections.doc"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Mar 24 Avr 2007 - 10:39

vesso a écrit:
les français sont vraiment les cons qu'ils paraissent.
Au risque de vous contredire (il est toujours délicat de contredire un "psychopathe" Laughing Laughing Laughing ) je m’inscris en faux contre une telle affirmation. Les français sont des veaux, des boeufs tout ce que vous voudrez ... et pourtant ces braillards incérébrés se sont révélés capables de décrypter une fois encore et contre toute attente, mieux que bien des analystes patentés, les arcanes électorales du système (les résultats de ce premier tour en sont à mon avis un nouvel exemple) ... Wink


Dernière édition par le Mar 24 Avr 2007 - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
ridenpydam



Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Mar 24 Avr 2007 - 15:15

Admin a écrit:
et pourtant ces braillards incérébrés se sont révéler capables de décrypter une fois encore et contre toute attente, mieux que bien des analystes patentés, les arcanes électorales du système
Ah oui ? et en quoi ? Il ont cru faire un vote utile en faisant barrage à pimprenelle (alias ségolène) ? Ils s'en mordront les doigts !
En ce qui me concerne, ces résultats prouvent que les Français ne veulent pas changer (alors pensez, une révolution !! affraid ) ; pire ! la France s'enfonce et s'enlise inexorablement dans la fange gauchiste issue des vieux débris du mitérandisme fossilisés... Triste France. Je crois que nous n'avons aucune chance car même en cas d'émeutes majeures (guerre civile ?), les Français collaboreront comme ils ont fait durant la dernière guerre mondiale (600.000 Résistants et presque autant de miliciens...)
Personnellement, je pense que j'irai voter sarko au 2e tour... la mort dans l'âme. Je ravalerai ma fiérté car là, c'est l'avenir de la France avant tout et Pimprenelle présidente... c'est la mort assurée et on ne s'en relèverra jamais. Je prépare également mon départ au Luxembourg si jamais la bêtise collective venait à porter l'autre cruche à la plus haute fonction...
Je suis complètement dépité, non pas des résultats, mais de ce qu'ils signifient et de ce qu'ils induisent...

Vraiment triste France ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Mar 24 Avr 2007 - 21:00

Comme beaucoup hier j'étais à la fois abattu, écoeuré, et avec une rage contenue.
Mais aujourd'hui je suis en pleine forme. explication:
Un ange m'à parlé dans la nuit: les résultats ne sont pas seulement incohérents, mais surtout ABSURDES! C'est impossible. ça cache quelque chose. Y à t'il eu utilisation massive d'images subliminales? introduction de LSD dans l'eau de ville? Diffusions d'infrasons inaudibles mais perturbant l'état de conscience? Un nouveau tournage d’X-Files peut-être ?
Plus sérieusement, les psychiatres du futur expliqueront la chose. nous qui sommes dans les évènements, nous ne voyons rien de ce qui deviendra évident à la faveur des évènements, et qui est pourtant sous notre nez.
En tout cas, je suis convaincu que l'absurdité des résultats masque quelque chose de fondamental, et trés grave. Ceci n'aura pas de bons fruits et le réel nous pêtera à la gueule tôt où tard (plutôt tôt à mon avis). Donc, COURAGE: c'est impossible ! Et surveillons la dérive des choses qui va être trés interressante, trés drôle pour nous. Nous avons échappé à l'hypnose collective: mettons à l'épreuve notre sagacité!

PS: qui vient avec moi s'amuser au défilé FN du 1er mai? je vous présenterai à mes amis de la soupe au cochon qui tiennent un stand place de l’opéra, en principe sous Benneton (!!) avec miam-miam. C'est l'occasion de se connaître un peu mieux et vous verrez qu'ils sont trés interressants et drôles. Allons, ne faîtes pas l'erreur du FN qui vit replié sur lui-même...je passerais régulièrement au stand, j'espère y voir une tête de la RB (où alors, comme lui, vous n'avez pas compris la leçon de l'échec). demandez Fabrice.

Meilleurs voeux. AARRRGGHHHHH!! Putain ! UN ORGASME ! ça promet...

Meilleurs voeux.
Le psychopathe de Cachan-Racailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Mer 25 Avr 2007 - 22:53

Phase 3.
QUELLE CHANCE que nos idées ne soient pas aux affaires. Nous voilà LIBRES! libres de casser les murs qui nous séparent, libres de ne pas tremper dans cette mascarade, et vierges de toute implication dans la suite catastrophique des choses. On ne pourra rien nous imputer.
J'avais prévenu le FN: il ne faut pas se présenter a ces élections. Pour un parti comme le FN, la légitimité ne sort pas des urnes mais de des évènements. Il faut qu'il soit APPELE (et non élu) pour pouvoir appliquer son programme, sinon, impossible: trop d'opposition dans la rue, trop d'obstructions...ce qui n'empêche pas de marquer des points avant dans les élections locales. le vieux, qui à tout axer sur son pouvoir personnel, est le premier ennemi de son parti.
Le futur? NOTRE futur? Créer UN ETAT DANS L'ETAT. Nos réseaux, nos caisses de sécu, nos syndicats, nos agences d'interim, nos "ANPE", nos adresses d'entreprises sympathisantes, nos commerces, nos écoles, nos agences matrimoniales (indispensable, sinon notre race disparaîtra), nos fêtes, nos cliniques, nos banques, etc...
Nous sommes vaincus DONC NOUS SOMMES LIBRES. faisons tomber l'ostracisme entre nos tendances pour nous soutenir entre nous, et laissons "les autres" crever comme ils le veulent.
Soyons "communistes"....Mais oui !
Le psychopathe de cachan-racailles (les psychopathes se déguisent en psychopathes pour pouvoir mieux faire passer des vérités qui dérangent. On croit qu’ils délirent, puis on réfléchis…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Mer 25 Avr 2007 - 22:54

Nos assurances, nos fonds de retraite et d'investissement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Mer 25 Avr 2007 - 22:57

Nos avocats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Jeu 26 Avr 2007 - 6:43

Nos fonctionnaires ...Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ridenpydam



Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Jeu 26 Avr 2007 - 12:50

vesso a écrit:
Phase 3.
Le futur? NOTRE futur? Créer UN ETAT DANS L'ETAT. Nos réseaux, nos caisses de sécu, nos syndicats, nos agences d'interim, nos "ANPE", nos adresses d'entreprises sympathisantes, nos commerces, nos écoles, nos agences matrimoniales (indispensable, sinon notre race disparaîtra), nos fêtes, nos cliniques, nos banques, etc...
Nous sommes vaincus DONC NOUS SOMMES LIBRES. faisons tomber l'ostracisme entre nos tendances pour nous soutenir entre nous, et laissons "les autres" crever comme ils le veulent.
Soyons "communistes"....Mais oui !
Ca existe déjà et ça s'appelle le bouche à oreille et parfois, le piston... du moins en matière d'emploi et de finance. Pour nos agences matrimoniales, c'est moyen : en matière d'amour, on ne sélectionne pas uniquement en fonction des idées politiques et de couleur de peau, du moins je vous le souhaite.

Et pour notre armée, on fait comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Jeu 26 Avr 2007 - 23:14

moi, j'étais marié avec une black, et j'ai divorcé pour raison politique. maintenant, quand je vois le comportement des blanches de mon milieu, ça ne donne pas envie.
pour l'armée...faisons comme la racaille: des stocks d'armes. A tout hasard...Parce que si ça pêtes, inutile de compter sur le pouvoir pour défendre notre peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zermikus

avatar

Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Jeu 26 Avr 2007 - 23:51

Le problème avec une arme, c'est que celui qui en a une aussi, risque d'être plus rapide que moi dans son maniement... Pour ma part, j'ai eu un fusil, à l'armée, et l'obligation de m'en servir, mais je n'ai seulement réussi qu'à m'arracher le pouce...
Alors, et pour me défendre, il vaudrait mieux que je compte sur quelqu'un d'autre, d'autant que je commence à être âgé.....
Avec un peu de pot, je mourrai avant de voir le grand désastre.... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ridenpydam



Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Ven 27 Avr 2007 - 14:43

Personnellement, je prefère la méthode ninja à la méthode rambo, bien que la 12.7 acrochée à la balustrade de mon balcon soit du meilleur effet affraid lol!

Plus concrètement, et pour revenir à notre sujet initial, comment faire de la resistance sur le terrain maintenant, compte tenu de ce que signifient les résultats du 1er tour ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesso



Nombre de messages : 37
Localisation : Cachan-Racailles
Secteur d'activité : Révolutionnaire bleu
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Sam 28 Avr 2007 - 20:30

La résistance pour quoi? Sauver des imbéciles malgré eux, qui retourneront à leur médiocrité sans un merci aussitôt tirés d'affaire?
Mieux vaut nous organiser entre nous, afin de modérer le choc de la gabégie générale sur nos personnes. C'est cela que j'appelle "creer notre etat".
Autre voie: faire peser sur ces cons le poids de leur bétise. Le premier dans mon immeuble qui maugréé contre la racaille, je le menace de le dénoncer à la HALDE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ridenpydam



Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Dim 29 Avr 2007 - 13:54

vesso a écrit:
La résistance pour quoi? Sauver des imbéciles malgré eux, qui retourneront à leur médiocrité sans un merci aussitôt tirés d'affaire?
Non pas pour sauver des imbéciles (la sélection naturelle fera le nécessaire), mais pour sauver mon pays, mes valeurs et aussi (de manière plus égoïste), mon quotidien. Les imbéciles ont toujours été présents, Ca n'a jamais empêché notre pays d'avancer (cf la seconde guerre mondiale)
vesso a écrit:
Mieux vaut nous organiser entre nous, afin de modérer le choc de la gabégie générale sur nos personnes. C'est cela que j'appelle "creer notre etat".
Autre voie: faire peser sur ces cons le poids de leur bétise. Le premier dans mon immeuble qui maugréé contre la racaille, je le menace de le dénoncer à la HALDE...
L'un n'empêche pas l'autre. Nous sommes déjà 2 dans notre coin, pernons d'autres contacts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruce Lee

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Lun 30 Avr 2007 - 23:45

Bonsoir

J'espère que la fille de Lepen sera élue en 2012.....
Une guerre civile, je pense que la France aura une guerre mais je dirai tout simplement une guerre de religion. Je vois simplement sur le 9 cube la population a changé en 5 ou 6 ans...Les Français sont simplement chassés d'où ils sont nés et grandis...Je vois que le boulanger a changé...La boucherie est devenue halal...
Enfin le peu de Français qui reste encore dans la ville où je suis...Bientôt ils partiront...même moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Dim 1 Juil 2007 - 0:20

ridenpydam a écrit:
Plus concrètement, et pour revenir à notre sujet initial, comment faire de la resistance sur le terrain maintenant, compte tenu de ce que signifient les résultats du 1er tour ??
Début de réponse ICI Idea Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
Résistant 31

avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   Dim 1 Juil 2007 - 23:53

Seule la résistance face à la menace islamiste compte aujourd'hui dans notre pays !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résistance sur le terrain: comment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résistance sur le terrain: comment ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» avis sur la mac laren xt vs chicco multiway ?
» Comment trouver un terrain ou une maison/grange/ferme pas chère, à la campagne ?
» Pliko P3 Naked : confortable sur terrain accidenté ?
» Gâteau terrain de foot
» Reportage photos MOUNTAIN BUGGY TERRAIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Introduction - Utilitaires :: GGU & Infos diverses-
Sauter vers: