Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pakistan - Deux jeunes chrétiennes enlevées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Pakistan - Deux jeunes chrétiennes enlevées   Jeu 15 Jan 2009 - 12:13

Pakistan - Deux jeunes chrétiennes enlevées, droguées, violées, converties de force à l’islam, puis revendues comme esclaves sexuelles
mercredi 14 janvier 2009

Le groupe de défense des droits humains International Christian Concern (ICC) basé à Washington-DC (www.persecution.org) a appris qu’au Pakistan, deux jeunes filles chrétiennes ont finalement été secourues après avoir été enlevées par deux musulmans, violées à plusieurs reprises, converties de force à l’islam puis revendues à d’autres hommes comme esclaves sexuelles.

Les deux sœurs, Parvisha, 18 ans, et Sanam, 14 ans, ont reçu un appel en novembre dernier de leur voisin, Mohammed Irfan, leur proposant une formation en cosmétologie et un emploi dans son salon de beauté. Parvisha, l’aînée d’une famille de sept enfants, a convaincu son père, le pasteur Sharif Alam, de l’autoriser à accepter cette proposition de sorte qu’elle puisse aider à subvenir aux besoins de la famille. Irfan a dit aux jeunes filles qu’il viendrait les chercher car elles ne savaient pas où était son salon.

Les filles sont droguées et violées puis converties de force

Le 12 novembre 2008, Irfan est venu chercher les filles avec un autre homme, Muhammed Mehboob. Ils ont roulé pendant 30 minutes et se sont arrêtés pour se procurer des breuvages. Les breuvages des filles étaient fortement drogués et quand elles sont revenues à elles, elles étaient enfermées dans une petite chambre d’hôtel à Gujranwala, à 500 kilomètres de leur domicile. Les filles se sont fait dire, à la pointe du fusil, que si elles tentaient de s’échapper ou de faire du bruit, elles seraient tuées ainsi que toute leur famille. Au cours de la nuit, chaque homme a violé les deux filles.

Le lendemain, les hommes ont conduit les sœurs à Karachi et ils sont restés dans la maison du beau-frère de Mehboob. Là, ils ont violé les deux filles à plusieurs reprises pendant plusieurs jours, puis les ont amenées à une école religieuse islamique où elles ont été forcées de se convertir à l’islam. Parvisha et Sanam se sont fait donner des noms musulmans et on leur a dit que si elles coopéraient, elles seraient bientôt libérées.

Irfan et Mehboob ont ensuite amené les soeurs à un cabinet d’avocat local. Ils ont rencontré deux avocats, Nayer Zia-Ul-Din et Kokab Sahab-Ul-Din, et leur ont dit que les deux filles avaient embrassé l’Islam et qu’elles souhaitaient rester dans un foyer gouvernemental pour les femmes. Les avocats ont demandé aux filles de signer une feuille blanche. Irfan a dit aux filles que les avocats les représenteraient devant le tribunal le lendemain et qu’elles seraient ensuite libres de partir. Irfan et Mehboob sont ensuite partis, laissant les filles avec les deux avocats.

Les avocats violent Parvisha après avoir promis une demeure sûre

Les avocats ont dit à Parvisha et Sanam que puisqu’elles n’avaient pas d’endroit où passer la nuit, elles pouvaient venir avec eux et rester avec leur famille. Ils ont amené les filles à leur appartement, mais il n’y avait pas d’autres membres de la famille présents, et quand les filles ont posé des questions, on leur a dit que tout le monde était sorti et que la famille serait de retour avant minuit. Ils leur ont donné une chambre pour dormir.

Les avocats ont attendu que les deux filles soient endormies et ont ensuite traîné Parvisha dans une autre pièce où ils l’ont violée. Sanam s’est réveillée quand elle a entendu quelqu’un crier à l’aide et pleurer. Elle est sortie de la chambre en courant et a vu les deux avocats insérant du matériel électrique dans les parties privées de Parvisha.

Alors qu’elle cherchait une arme qu’elle pourrait utiliser pour défendre sa sœur, Sanam a vu un téléphone cellulaire sur la table. Elle l’a saisi et composé le numéro d’urgence de la police. La police est arrivée en un rien de temps et a arrêté Kokab Sahab-Ul-Din. Un acte d’accusation a été enregistré contre lui. Parvisha a immédiatement été emmenée à l’hôpital. Sanam a appelé son père de la station de police, l’informant de la situation. Le pasteur Sharif Alam s’est précipité à Karachi pour ramener ses filles à la maison.

La foule musulmane défend les violeurs et attaque le père des filles

Le pasteur Alam a alors contacté un groupe légal chrétien appelé CLAAS pour obtenir de l’aide. Le 31 décembre, une équipe de CLAAS a rendu visite au pasteur Alam et à sa famille afin de déterminer ce qui s’était passé. Alors qu’ils étaient encore à parler aux victimes et à leur famille, une foule d’environ 35 personnes s’est rassemblée à l’extérieur de la maison. Ils clamaient que le pasteur devait confier la garde de ses filles nouvellement « converties » aux autorités musulmanes locales.

La foule est rapidement devenue hostile et a commencé à jeter des briques et des pierres sur la maison du pasteur Alam. Quand le pasteur et un représentant de CLAAS sont sortis pour parler à la foule, quelqu’un a tiré sur eux, mais a atteint un spectateur.

Immédiatement, le pasteur Alam a appelé la police locale. La foule s’était déjà emparée de Sheraz, le fils du pasteur, et l’avait sévèrement battu. La police est arrivée au moment où la foule en colère tentait d’entrer par effraction dans la maison du pasteur Alam. La police a dispersé la foule et arrêté trois personnes responsables de l’attaque.

Depuis ces événements, le pasteur Alam a rapporté que son gendre Stian Akram Khokhar avait disparu. Il croit que Irfan et Mehboob sont responsables et qu’ils le menacent afin qu’il laisse tomber l’affaire.

Le 2 janvier, les filles ont remis des dépositions officielles au magistrat. Elles ont déclaré qu’elles avaient été enlevées de leur domicile, violées et ensuite converties de force à l’islam, qu’elles veulent vivre et mourir en tant que chrétiennes et qu’elles ne veulent absolument pas quitter leur famille.

S’il vous plaît, priez pour Parvisha et Sanam et leur famille. Priez pour que Dieu renforce leur foi et guérisse leurs blessures. Priez pour que les responsables de ces crimes odieux soient arrêtés et punis de façon appropriée.

Les chrétiens au Pakistan sont souvent pris pour cibles non seulement à cause de leur foi, mais parce qu’ils vivent dans la pauvreté et ont peu de moyens de se défendre. S’il vous plaît, contactez l’ambassade du Pakistan dans votre pays et demandez-leur de faire davantage d’efforts pour protéger les droits des minorités religieuses.

Voir aussi :

Monde musulman et Occident - Discrimination institutionnalisée en terre d’islam. L’Occident est un paradis de tolérance

Voir en ligne : Christian Girls Drugged and Sold As Sex Slaves in Pakistan, AINA, le 13 janvier 2009

vu sur http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?breve1399
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pakistan - Deux jeunes chrétiennes enlevées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Énigme n°10 - Moule pour les croix chrétiennes et marteaux de Thor
» Bagarres entre mes deux octodons femelles
» A propos des deux jeunes filles assassinées à Marseille
» Deux jeunes Calvadosiens champions de ski nautique à 10 ans à peine
» Un tour d'Europe en corbillard pour deux jeunes du Doubs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Société :: International-
Sauter vers: