Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 In Memoriam Soljenitsyne ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: In Memoriam Soljenitsyne ...   Mer 6 Aoû 2008 - 11:22

Ils saluent Soljenitsyne ... Mais ils occultent une partie de son message !

Les hommages affluent du monde entier pour saluer la mémoire d’Alexandre Soljenitsyne, « un des plus grands penseurs du XXe siècle », intraitable et infatigable « pourfendeur du totalitarisme », qui « défia le pouvoir soviétique en dénonçant l’horreur du Goulag ». Tout cela est vrai. Mais, une fois de plus, nous assistons, sous cette pluie de confettis louangeurs, au carnaval des hypocrites. Ils saluent le penseur, mais ne prêtent aucune attention à sa pensée. A l’instar de Nicolas Sarkozy qui « salue une grande conscience », avant de s’envoler pour la Chine assister à l’ouverture des Jeux de propagande olympique de cette grande puissance capitalo-communiste, en train d’inventer le totalitarisme du XXIe siècle. Nicolas Sarkozy « salue » une « grande conscience » mais il jette son message antitotalitaire par le hublot de l’avion qui l’emmène à Pékin.
La presse française rend, elle, un hommage « unanime » au grand écrivain russe, « porteur du message universel de liberté ». Mais elle souligne tout aussi unanimement les ambiguïtés d’un « individu inclassable », souvent jugé « nationaliste et réactionnaire ». Il faut vraiment être Soljenitsyne pour survivre, médiatiquement parlant, à ces deux adjectifs qui, dans nos sociétés sociales-démocrates, disqualifient mortellement ceux qui s’en voient affubler. Il est vrai que l’indestructible Soljenitsyne avait survécu à beaucoup de choses : la guerre, le Goulag, le cancer…
Libération écrit : « L’effondrement de l’Empire soviétique doit tout à Soljenitsyne. A un individu qui a osé s‘élever contre une tyrannie qui se croyait éternelle. » Avant de rappeler que les droits de l’homme n‘étaient pour Soljenitsyne, « individu inclassable mais résistant à tous les systèmes », que des « bêtises ».
Quotidien régional, La Montagne évoque également le « double visage » de l‘écrivain russe : « Taxé parfois de réactionnaire et de nationaliste, Soljenitsyne, critiqué pour ses positions sur la Tchétchénie et la peine de mort, n’en reste pas moins porteur du message universel de liberté. » Le Journal de la Haute-Marne observe également « qu’on lui a souvent reproché ses penchants nationalistes alimentés par une nostalgie de la Grande Russie ».
Une nostalgie qui, pour l‘éditorialiste de L’Alsace, aurait constitué « le talon d’Achille » de Soljenitsyne. Et d’ajouter fielleusement : « Sa faiblesse a été de rêver au retour d’une société qui n’existait plus et qui n’existera plus jamais. »
Contre le libéralisme
On ne s’en étonnera guère. Si la presse française loue le « dénonciateur de l’univers concentrationnaire », elle demeure néanmoins plus que réticente et souvent hostile à la véritable nature du message contre-révolutionnaire délivré par Soljenitsyne. La palme de l’indécence, dans cette fête des fourbes, revenant toutefois à l’Humanité qui ose titrer : « Ses livres ont révélé le Goulag ». Ce Goulag que durant tant d’années cette même Humanité s’employa à nier farouchement. En sous-titre, le journal communiste ajoute : « Dénonciateur du stalinisme, (…) l‘écrivain (…) avait évolué vers des positions conservatrices et nationalistes ». C’est sans doute parce qu’il était solidement campé sur de telles « positions » que Soljenitsyne dénonça avec tant de force ce lénino-stalinisme dont l’Humanité fut un des plus ardents vecteurs.
Mais Alexandre Soljenitsyne ne se limite pas à son seul rôle de tombeur d’un régime communiste qu’il détestait de « façon viscérale ». Il fut aussi un contempteur tout aussi lucide de la démocratie occidentale. En 1978, deux ans après s‘être installé aux Etats-Unis, il déclarait devant les étudiants d’Harvard : « Non, je ne peux pas recommander votre société comme idéal pour la transformation de la nôtre. » Il met alors sur le même plan « à l’Est, la foire du parti » et « à l’Ouest, la foire du commerce ». Sur sa lancée oratoire, il dénonce « le déclin du courage » qui mine l’Occident, défend le bien-fondé de l’intervention américaine au Vietnam, et fustige la presse, « lieu privilégié où se manifestent cette hâte et cette superficialité qui sont la maladie mentale du XXe siècle ». A travers la société américaine, c’est évidemment la société occidentale dans son ensemble qu’il stigmatise. Ce Soljenitsyne-là, « réactionnaire et nationaliste », reste évidemment sur les estomacs si délicatement démocratiques et si mièvrement droit-de-l’hommiste de notre intelligentsia progressiste. Celle-ci loue l’intransigeant censeur de l’Union soviétique – désormais de l’histoire ancienne – mais c’est pour mieux faire oublier le critique beaucoup plus contemporain du libéralisme mercantile. Celui qui, dans son discours du Liechtenstein, rappelait : « Des esprits éclairés ont compris que la possession n‘était pas une fin en soi, qu’elle devait être subordonnée à des principes supérieurs (…). Sinon, elle gâche la vie humaine, devient prétexte à âpreté et instrument de l’oppression d’autrui. » D’un totalitarisme l’autre…

JEAN COCHET
Article extrait du n° 6646 du Mercredi 6 août 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zermikus

avatar

Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: In Memoriam Soljenitsyne ...   Mer 6 Aoû 2008 - 14:26

Bof, demain, personne n'y pensera plus....

Et les JO vont mettre un voile pudique sur tout ça....
Il y a encore du pain, et toujours des jeux.... Bonne nuit les petits...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: In Memoriam Soljenitsyne ...   Mer 6 Aoû 2008 - 18:31

Aucun officiel français aux obsèques de Soljenitsyne Twisted Evil

L'écrivain Alexandre Soljenitsyne, mémoire du Goulag où il fut interné huit ans, «grand Russe» pour les uns, «fossoyeur» de l'URSS pour les autres, a été inhumé ce mercredi matin au monastère Donskoï à Moscou.
Les forces de l'ordre déployées en nombre ne sont pas parvenues à contenir les centaines de personnes présentes lorsque le cortège funèbre s'est ébranlé hors de la Grande cathédrale vers le cimetière, à une centaine de mètres de là. Une foule compacte à laquelle s'était joint le président russe Dmitri Medvedev.
Philippe de Villiers a déploré mercredi qu'aucun officiel français n'ait assisté aux obsèques d'Alexandre Soljenitsyne, auxquelles lui-même était présent.

"Beaucoup de Russes étaient très étonnés que le gouvernement français ne soit pas représenté", a déclaré par téléphone à l'AFP le président du Conseil général de Vendée.
Le grand écrivain était venu en 1993 dans ce département français inaugurer un mémorial aux victimes des "colonnes infernales" durant la guerre de Vendée de 1793 à 1796.
A ces obsèques, "nous étions deux élus français, moi-même et le député Dominique Souchet" (même département et même parti), a poursuivi M. de Villiers, en relevant que côté ambassade, il y avait seulement un chargé d'affaires.
"J'ai expliqué à la famille que les hommes politiques français étaient aux Jeux olympiques", a poursuivi l'élu. "No comment..."
Philippe de Villiers est venu à Moscou "rendre un dernier salut à l'ami personnel et au combattant qui restera dans l'histoire comme le plus grand dissident du XXème siècle", celui "qui nous a débarrassés intellectuellement du communisme".
François Caussart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philiberte

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: In Memoriam Soljenitsyne ...   Ven 8 Aoû 2008 - 11:00

Communiqué de presse de Philippe de Villiers - 06/08/08

Philippe de Villiers déplore qu'aucun officiel français ne se soit déplacé aux funérailles de Soljenitsyne

Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France, déplore qu'aucun officiel français n'ait assisté aux obsèques d'Alexandre Soljenitsyne, auxquelles lui-même était présent.

Il souligne que beaucoup de Russes étaient très étonnés que le gouvernement français ne soit pas représenté.

Le grand écrivain était venu en 1993 en Vendée inaugurer un mémorial aux victimes des colonnes infernales durant la guerre de 1793 à 1796.

Seuls Philippe de Villiers et le député Dominique Souchet se sont rendus à ces obsèques, tandis que côté ambassade, il y avait seulement un chargé d'affaires.

Le Président du Mouvement Pour la France a expliqué à la famille que les responsables politiques français étaient aux Jeux olympiques. "No comment..."

Philippe de Villiers est venu à Moscou rendre un dernier salut à l'ami personnel et au combattant qui restera dans l'histoire comme le plus grand dissident du XXème siècle, celui qui nous a débarrassés intellectuellement du communisme.

La Vendée avait accueilli Alexandre Soljenitsyne pendant six jours en septembre 1993. Il avait tenu a faire le voyage spécial pour inaugurer le mémorial construit aux Lucs-sur-Boulogne.

Soljenitsyne avait affirmé son opposition au principe révolutionnaire de la table rase et avait dit qu'en Vendée, la Roue rouge, la matrice du totalitarisme avait été identifiée pour la première fois. Philippe de Villiers rappelle que l'écrivain avait comparé Robespierre à Lénine et la Vendée française aux Vendées russes.

Le Président du Conseil Général de Vendée souligne aussi qu'un collège de son département à Azenay, avait été baptisé du nom du grand témoin russe mort dimanche.

Ignat Soljenitsyne, son fils musicien, se rendra en Vendée en mars pour un concert à l'Historial des Lucs-sur-Boulogne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In Memoriam Soljenitsyne ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
In Memoriam Soljenitsyne ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In Memoriam : Vos commentaires
» La tombe de Zénobe Gramme
» ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises
» In memoriam - Hastings
» In Memoriam - 30 juillet 1971 - Catastrophe du Nord 2501 sur la zone de saut de Wright

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Société :: International-
Sauter vers: