Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le site de C. Richeman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zermikus



Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Le site de C. Richeman   Jeu 26 Juin 2008 - 23:17

Finalement, je viens seulement de découvrir que C. Richeman avait un site !
Comme quoi...

A première vue, et avec mon navigateur, c'est totalement illisible...
C'est cadré en orientation "paysage", il me faudrait un écran de un mètre de largeur pour lire une ligne en entier. Ou alors, je réduis, tant et si bien qu'il me faut une loupe pour lire, ce qui fait que je ne suis pas beaucoup plus avancé...
Avec l'usage de l'ascenceur, on arrive à lire, mais c'est très pénible. J'ai cru comprendre que l'on pouvait retrouver ses articles sur le site de la RB, donc, on ne perd pas grand chose...

J'ai lu son article sur l'agonie de la France. Si l'analyse est juste à priori, l'auteur laisserait penser que les choses devraient rapidement basculer. Cela me paraît cependant douteux, il y a des agonies qui sont interminables.

En atendant, monsieur Seguin est bien désolé d'avoir eu à présenter un rapport aussi alarmant...
Eh, c'est que maintenant, ce n'est plus possible de tout cacher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**



Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Mer 2 Juil 2008 - 10:33

Surtout qu’en son temps l’intéressé a lui même été sinistre du trou (= des aff soc) et co-responsable en tant que tel du creusement du dit trou !
Pour ce qui est du site de CR, vous ne perdez par grand chose. Quelques bons articles de temps à autre, mais toujours autour du même thème, ce qui ne saurait être une fin en soi, nos problèmes dépassant largement le seul secteur économique. Et la résolution de ces derniers (à supposé qu’ils le soient d’ailleurs) ne passant pas par le seul fait de la mettre madame Lacaisse en concurrence. Ou alors il faut en accepter TOUTES les conséquences. Et les dire !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**



Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Lun 7 Juil 2008 - 14:45

http://www.claudereichman.com/articles/etvoicipourquoi.htm
Citation :
Celui qui a cherche à conserver son bien et sa situation par tous les moyens, sans se soucier de celui qui voudrait bien avoir. Toute société est écartelée entre ces deux types de comportement et ne parvient à s’équilibrer et à durer qu’en associant le besoin de sécurité et la nécessité du renouvellement (...) Les insiders français sont parvenus à se protéger par des statuts si blindés que seules des réformes radicales pourraient les modifier. Et d’un autre côté les outsiders, plus faibles puisque moins assurés de leurs moyens d’existence, ne parviennent ni à faire valoir leurs aspirations ni même à se faire entendre, sauf à l’occasion de ce qu’on appelait, sous l’ancien régime, « des émotions populaires ».
La démonstration de C Reichmazn serait convaincante si elle ne concernait effectivement que la société "France" à laquelle il fait mine de se limiter. Or en bon libéral qu’il est, il ne peut ignorer (il le répète assez par ailleurs) que nous vivons l’ère de la globalisation. De quels insiders et outsiders parlons nous alors ? S’il s’agit de la captation des pouvoirs politiques économiques sociaux des insiders français -qui rappelle effectivement celle de l’ancien régime (1)- aux dépends de leurs compatriotes outsidés, alors oui à ce libéralisme qui ne serait que le simple rétablissement de la démocratie. Mais voilà, nous sommes à l’ère d’une double globalisation adoubée par ces mêmes libéraux !
- Européenne d’abord, que des insiders de l’extérieur (supranationaux) imposent désormais à leurs outsiders nationaux par le dictat. Dans cette configuration, ce sont effectivement les nationaux qui se voient conférer le statut d’outsiders (un comble !) par rapport aux nouveaux entrants (dans tous les sens du terme) des confins de l’Europe orientale.
- Mondiale enfin, où ces mêmes insiders polonais roumains lettons et autres deviennent à leur tour les "outsiders" des "insiders" de l’Asie de l’Afrique et du Maghreb (vous suivez toujours ?). Résultat de cette compétition faussée par des systèmes totalement déséquilibrés (ne serait-ce qu’au niveau de la protection sociale), on délocalise à tour de bras. De France vers les provinces orientales de l’Euroland, puis de cet Euroland vers la Chine l’Inde l’Asie le Maghreb ... Dans cette mondialisation sans règles, nous n’avons donc d’autre choix qu’entre la disparation/délocalisation pure et simple de notre outil de production (et donc de nous mêmes) ou l’alignement tout aussi basique sur des économies de jungle pour lesquelles la protection sociale se résume à la pratique de l’esclavage.
Alors oui à une totale remise à plat des avantages sociaux et surtout de leur gestion à sens unique au sein de la maison France. Le problème des libéraux est qu’ils n’ont jamais remis en question la mondialisation encore moins celle d’une Europe libérale à défaut d’être démocratique, bien au contraire. Et cela, Claude Reichman se garde bien de le rappeler. Toujours le bon vieux débat libéral/national régulièrement esquivé par les libéraux (2).

(1) encore que ces insiders là étaient susceptibles de payer ces avantages au prix de leur vie, ayant la charge de défendre le royaume. Obligation que n’ont pas ceux d’aujourd’hui et dont bon nombre se payent même le luxe de cracher dans la soupe nationale en pactisant avec les "étrangers" ...
(2) Quand ces derniers ne traitent pas leurs contradicteurs "d’immondes crapules communistes" auxquelles ils se confondent alors ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**



Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Ven 26 Sep 2008 - 16:59

La crise est là. Et quand on a écrit cela, on n’a encore rien écrit. C’est d’abord la planète financière qui s’écroule, c’est-à-dire la part immatérielle de l’économie. Du coup, nous sommes dans cette situation parfaitement étrange où tout s’écroule, de manière spectaculaire, et nous ne voyons rien, n’entendons rien. Du moins, pas encore, car après l’écroulement de l’économie immatérielle, ce sera au tour de l’économie matérielle de trembler. Elle vacille déjà, partout dans le monde occidental. En France, pour parler de ce petit pays coincé au bout de l’Europe et qui pèse de si peu dans l’économie du monde, on se prépare à annoncer une poussée spectaculaire du chômage, 40.000 chômeurs supplémentaires au mois d’août.

La puissance américaine - car elle est encore une puissance, pour combien de temps nul ne le sait - tente de stopper l’écroulement de l’économie immatérielle. L’exécutif américain propose de racheter les actions pourries des banques et des institutions financières à hauteur de la somme astronomique de 700 milliards de dollars. A cette heure encore, et malgré l’urgence, les congressistes américains hésitent, voire renâclent. Et dans ce balancement, se trouve le formidable danger auquel se trouve confronté le monde.

Deux hypothèses. Selon la première, et pour des raisons qui peuvent être défendues, les congressistes américains refusent le plan Paulson de rachat des actions pourries. Alors, le système financier américain trépasse, l’économie se bloque, la récession paralyse le pays avant d’étendre ses effets mortifères à l'ensemble de la planète. Ce serait, pour éclairer le propos par une comparaison, une crise financière cent fois, mille fois, supérieure à celle que nos aînés vécurent en 1929.

La deuxième hypothèse serait de voir les congressistes américains accepter le plan Paulson. Soulagement dans le monde, mais soulagement pervers. La puissance américaine consacrerait ainsi dans les deux années à venir l’essentiel de sa substance économique à sauver des obligations pourries. La puissance américaine alors, pour aller à l’essentiel, se verrait très vite dans l’incapacité à financer, en plus du sauvetage de son système financier, l’effort militaire qu’elle produit sur ces deux théâtres lointains que sont l’Irak et l’Afghanistan.

A l’heure même où le plan Paulson serait adopté, la question du repli militaire américain au Moyen-Orient serait posée. Dans l’instant, les Talibans sauraient que leur victoire ne serait qu’une question de temps. Dans l’instant, les forces irakiennes les plus hostiles à l’Occident verraient se profiler la perspective prochaine du pouvoir. Et sans doute,dans ce contexte de crise américaine profonde, l’Iran pousserait-il les feux pour se doter le plus rapidement possible de l’arme atomique. Alors, la question d’Israël et de sa défense se poserait pour l’Occident d’une façon totalement nouvelle.

Il ne s’agit pas ici de noircir le tableau, de céder à un tempérament personnel, ou d’annoncer par plaisir pervers l’arrivée prochaine de l’apocalypse. Il s’agit plutôt de dire que l’économie n’est pas un monde clos, sans influence sur les autres paramètres de la marche du monde. D’une certaine façon, d’ailleurs, l’économie est le premier paramètre de la marche du monde, celui sur lequel se règlent tous les autres. C’est pourquoi le vieux mot d’esprit demeure pertinent : quand on la néglige, l’économie se venge.

Aucune puissance, en l’occurrence pas la puissance américaine, ne peut à la fois assumer à une hauteur financière vertigineuse le sauvetage de son économie et mener en même temps une politique militaire dont le coût défie l’imagination. Voilà la réalité encore sous jacente de la crise terrible que connaissent aujourd’hui les Etats-Unis.

C’est en ce sens que la crise actuelle échappe totalement à la comparaison avec celle de 1929. A l’époque, l’Amérique était militairement autarcique, elle n’était pas encore le gendarme du monde qu’elle est devenue à l’issue de la seconde guerre mondiale, événement historique d’ailleurs accouché par la crise financière de 1929.

Au demeurant et pour en finir, mon propos ne se veut porteur ni d’optimisme, ni de pessimisme. Les êtres humains sont confrontés malgré eux à des secousses historiques. Nous l’avons oublié, nous qui vivons en paix depuis 1945. L’espèce survit aux secousses historiques. Elle en sort transformée, chamboulée parfois, mais vivante, bien sûr. C’est cette secousse qui se profile. Disons qu’elle est probable et pas certaine, mais elle menace, et l’intérêt de l’observation, c’est de dire et de décrire ce que ne peuvent pas dire ceux qui sont dans l’action.

Jean-Michel Aphatie
http://www.claudereichman.com/articles/aphatiecrise.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Jeu 6 Nov 2008 - 11:45

La victoire de Barack Obama à l’élection présidentielle américaine est celle de la repentance et de la haine de soi. Les Etats-Unis n’ont pas supporté les difficultés nées de la volonté de Georges W. Bush de répliquer par des actions fortes à l’attaque terroriste inouïe dont le pays avait été victime le 11 septembre 2001. Les peuples ont rarement de la suite dans les idées, surtout quand celles-ci sont dures à vivre et à défendre. Dès que s’efface le temps des épreuves, ils renvoient leurs chefs de guerre et ne songent plus qu’à se relâcher et à adorer le veau d’or. C’est ce qui est arrivé à Winston Churchill et à Charles de Gaulle au lendemain de la deuxième guerre mondiale. Et c’est aussi ce qui vient d’arriver à Georges W. Bush.
Sauf à considérer que le 11 septembre fut un évènement banal, on doit admettre qu’il appelait une réaction exemplaire. Personne ne se pose la question de savoir ce qui se serait passé si l’Amérique s’était contentée d’envoyer quelques missiles dans le désert, comme l’avait fait Clinton après le premier attentat contre le World Trade Center, le 26 février 1993. Eh bien il n’est pas difficile de le deviner. Les attaques terroristes se seraient multipliées partout dans le monde et leur audace aurait été décuplée. La logique du terrorisme est exactement la même que celle du chantage : si on ne lui dit pas « non et jamais », elle ne connaît pas de bornes.
Bush a eu raison de détruire le régime de Saddam Hussein. C’était une dictature abominable et son chef qui, comme d’autres Etats voyous, soutenait les actions terroristes, était considéré comme un « raïs », terme qui désigne les grands leaders en arabe. Il bénéficiait de ce fait d’un immense prestige dans une opinion arabe où les modérés, certes encore majoritaires, étaient soumis à une pression de plus en plus forte de la part des intégristes et des extrémistes. En abattant le régime irakien, les Etats-Unis ont fait un exemple et envoyé un signal fort à ces derniers. Ils ont du même coup renforcé l’opinion publique des régimes modérés dans l’idée de ne pas céder aux sirènes de l’affrontement avec l’Occident.
Tel était l’enjeu de la deuxième guerre d’Irak. Elle n’a pas été un chemin de roses, même si la victoire initiale a été acquise facilement, et il est exact que le gouvernement américain a commis de lourdes erreurs dans la gestion de la suite, d’abord en pensant qu’il suffisait d’abattre la dictature pour instaurer la démocratie, en ne mettant pas en place des forces d’occupation en nombre suffisant et en supprimant l’armée irakienne dont les soldats, plus attachés à leur métier qu’à Saddam, ne demandaient qu’à se mettre au service du nouveau régime, comme l’a démontré le général Petraeus en les embauchant avec succès dans une force créée pour lutter contre le terrorisme aux côtés du nouveau gouvernement du pays.
C’est tout cela que les forces du renoncement n’ont jamais pardonné à Georges W. Bush. Elles se sont mobilisées autour de la candidature d’un jeune politicien métis, figure emblématique du nouvel ordre mondial dont rêvent ces milieux qui pratiquent la haine de soi comme d’autres vont à l’église. Ils ne se sont jamais demandé si Obama avait un programme pour l’Amérique. Il n’en avait qu’un : le changement, auquel il n’a jamais donné le moindre contenu programmatique, hormis quelques vagues idées générales. Mais cela n’avait pas d’importance pour ses soutiens. Ce qu’ils voulaient, c’était punir une Amérique, coupable de vouloir rester elle-même plutôt que de se dissoudre dans l’immense melting pot mondial où toute différence disparaîtra, rendant inutiles les lourds efforts que chaque homme doit accomplir pour persévérer dans son être. L’humanité n’a pu se développer et multiplier ses civilisations qu’au prix de ces efforts multiséculaires. En voulant les abolir, les partisans du melting pot mondial, loin de travailler pour la paix et le respect entre les peuples et les civilisations, accomplissent une œuvre délétère qui ne peut que faire reculer l’humanité en anéantissant l’essentiel de ses progrès.
On comprend que les inventeurs de Barack Obama lui font porter un chapeau trop large pour lui. Le voilà désormais seul face à lui-même et à ses responsabilités. L’homme est intelligent et tenace, mais ces qualités ne se sont jusqu’à présent appliquées qu’à sa propre promotion. Il lui faut maintenant les essayer au service de l’intérêt public. Souhaitons lui de réussir à régler les graves problèmes qui se posent aux Etats-Unis et par conséquent au reste du monde. Mais qu’il ne se fasse aucune illusion : aux premières difficultés, ceux qui l’ont inventé le voueront aux gémonies, coupable qu’il sera de briser le rêve fou d’une harmonie mondiale qui ne reposerait que sur l’abolition des différences. Et qu’on ne s’attriste pas pour eux : ils repartiront aussitôt dans leur folle et utopique croisade et mettront à nouveau en œuvre les mécanismes qui ont permis la victoire d’Obama et qui sont à la base de ce qu’il ne faut pas hésiter à appeler la manipulation des foules.
Claude Reichman
Porte-parole de la Révolution bleue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
ré_bémol



Nombre de messages : 4
Localisation : nice
Secteur d'activité : technicien
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Jeu 6 Nov 2008 - 22:46

j 'ai été particulièrement choqué par cette annonce de la victoire du nouveau président US ; ça m ' énerve démesurément ces façons qu 'ont les médias de la présenter pratiquement comme une victoire du bien contre le mal ..........de plus , je sais pas si vous avex remarqué ; ils ont passé une bonne " cougourde " , comme on dit chez nous du texas qui disait qu 'elle croyait que obama etait musulman , enfin qq chose de la part des médias pour discréditer les républicains , mais rien ds l 'autre sens .
L 'émission avec mr du plessis est particulièrement au top et je forwarde toujours les liens à une bonne partie de mon carnet d 'adresse . Bien sur , je suis un inconditionnel de Mr Reichmann , je dirais que , outre la qualité des émissions et la véracité de ts ses dires , un bon appui est l 'excellent français employé pour le dire , son charisme , bien sur et surtout , les innombrables à parte qui revoient aux chiffres , au portefeuille , à l 'intendance ; je crois que ceci peut peut être convaincre des Français , les médias nous prennent tellement pour des abrutis ........à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**



Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Sam 8 Nov 2008 - 1:41

Effectivement les remarques faites par Athur du Plessis dans la deuxième partie de l’émission du 6 novembre de reichmantv sont DÉCAPANTES ! Surtout faisant suite à ses accusations très précises à l’endroit d’une certaine oligarchie mondialiste (accusations que l’on a fort peu entendues du côté des "libéraux" et pour cause ...) il se livre à des prévisions aussi précises qu’hélas probables:
- la crise financière due à cette oligarchie de l’ombre va entraîner une crise économique majeure (déjà en cours du reste) pire que celle de 29.
- s’ensuivront inévitablement des crises géopolitiques majeures
- dans ce climat quasi insurrectionnel généralisé, la bien pensance et le politiquement correct vont voler en éclat, et ses propagateurs ont du souci à se faire pour leur survie (au sens propre)
- le risque de guerre à terme est le même sinon pire qu’en 29
À par ça tout va bien.

http://www.reichmantv.com/page1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Mar 25 Nov 2008 - 18:31

Nous lirait-on au "château" ? Shocked
Emission du 24 nov 2008 avec Jean-Christophe Mounicq sur Reichmantv :
Citation :
Les internautes vont encore dire que ce sont des élucubrations de théoriciens libéraux, on connait le couple Reichman/Mounicq, c'est un de leur grands dadas (*)

Meuhhnon Jean François, on fait pas de fixation. Simplement on considère que ne voir que cet endettement là (qui est bien réel) nous semble quelque peu réducteur en cette période "post démocratique".
1) chaque état entretient ses propres danseuses, même les USA de "deuble-iou" tout aussi sur endettés
2) la déroute actuelle est loin de n'être QUE économique, et on voit mal en quoi la seule privatisation de dame sécu pourrait résoudre la dérive totalitaire de l'Europe ou les problèmes migratoires (pour ne prendre que les plus saillants du moment) Voilà c'est tout.
Et puis cerise sur le gâteau, tant qu'à garantir effectivement les dépôts des déposants en recapitalisant les banques, ces mêmes libéraux préconisent la nationalisation/sanction effective de ces dernières (obéissant en celà à une certaine logique assez éloignée du libéralisme on en conviendra). Comme quoi ...
Mais bon, nos colonnes leur sont toujours grandes ouvertes aux fins d'argumentation ! Wink

(*) Dada auquel il est fait allusion = l'obsession de l'endettement étatique et la nécessaire privatisation e la sécu, d'ailleurs à nouveau rappelée lors de l'entretien) La rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
007/**



Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Mer 26 Nov 2008 - 1:05

Admin a écrit:
on voit mal en quoi la seule privatisation de dame sécu pourrait résoudre la dérive totalitaire de l'Europe ou les problèmes migratoires
Ah ça ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**



Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Lun 23 Mar 2009 - 12:12

Deux documents produits par CReichman sur son site sont une fois de plus supposés accréditer la faisabilité de s'extraire des obligations d'affiliation à la sécu
http://www.claudereichman.com/articles/rsi.pdf
http://www.claudereichman.com/articles/agirc.pdf
Or aucun de ces documents n'accrédite quoi que ce soit allant en ce sens ! ... Alors méthode Coué ou nième désinformation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**



Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Sam 19 Sep 2009 - 0:01

Claude Reichman annonce pour la 58743 ème fois la fin de la sécu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zermikus



Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Mar 22 Sep 2009 - 16:32

Il ne faut pas décourager les bonnes volontés...
Et pour réussir, il faut persévérer...

Concernant la mort de la sécu, je n'envisage pas d'acheter des vêtements de deuil pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agathos



Nombre de messages : 3
Localisation : ailleurs
Secteur d'activité : glandu
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Dim 22 Nov 2009 - 6:27

Et concernant la mort du forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agora.politique.free.fr/index.php
Zermikus



Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Dim 22 Nov 2009 - 23:46

Il est en coma, il est vrai....
Mais la veille est toujours là....

Il est vrai que le passant se fait rare....
Disons que "discutailler" sur un forum, c'est bien, mais au stade où en est notre pays, ce n'est plus du bla-bla qu'il faut, mais de l'action... Alors, c'est tout naturellement que les gens motivés vont maintenant sur le terrain....
A bientôt peut-être, dans la rue ou dans l'action....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agathos



Nombre de messages : 3
Localisation : ailleurs
Secteur d'activité : glandu
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Lun 23 Nov 2009 - 1:42

Là, tu te fais des illusions : les membres sont simplement allés discutailler ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agora.politique.free.fr/index.php
007/**



Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   Lun 23 Nov 2009 - 19:30

Comme les initiateurs de la RB n’ont jamais daigné venir ici défendre leur foutue révolution "libérale", les membres sont allés "discutailler" ailleurs effectivement. Et comme le souligne Zermikus qui assure la veille, discutailler, ça va 5 mn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le site de C. Richeman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le site de C. Richeman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un nouveau site t'entraide
» Site Internet pour achat High Treck (à prix intéressant)
» que choisir: accès gratuit au site pdt 30 j
» site de Pepette "Aux Belles Serviettes"
» Japonmania > Site internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Introduction - Utilitaires :: Reichmantv-
Sauter vers: