Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Contre la loi anti-tabac dans les bistros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Contre la loi anti-tabac dans les bistros   Lun 7 Jan 2008 - 19:25

Contre la loi anti-tabac dans les bistros
Par Medias Libres, lundi 7 janvier 2008 à 10:15 :: Société :: #416 :: Commentaires rss


Le réseau Mister Taff s’organise…

En 1996, Phil Marso écrivain indépendant publiait «Passage à tabac » (Ed Megacom-ik). Un polar humoristique sur la prévention du tabagisme : les bienfaits d'arrêter de fumer sans montrer du doigt les fumeurs. Il dénonçait aussi l'intolérance des non-fumeurs.

Aujourd'hui, l'auteur vous propose de découvrir le réseau Mister Taff qui explique les conséquences de l'application du décret anti-tabac dans les bistrots à travers une série de sondages humoristiques.


Phil Marso a arrêté de fumer en 1986, mais il lui arrive à titre convivial de s'en griller une à
l'occasion d'une soirée. Ne pas fumer dans les restos cela parait logique, mais dans les bistros c'est un lien social par excellence et peu coûteux. A ce titre, un seuil de tolérance entre les fumeurs et non fumeurs doit être respecté. Sinon, qui sera le prochain sur la liste : les buveurs d'alcool, les accros du téléphone portable, les promeneurs de caniche nain à poil ras ?

Le site Mistertaff.com propose de faire avancer le débat :

Tapage nocturne des fumeurs sur les trottoirs
1 cancer sur 2 n’est pas localisé !
Le tabagisme passif tue en majorité à domicile
Mégots : trottoir, caniveau pollution supplémentaire ?
A qui profite le décret anti-tabac : lobbypharmaceutique ?

vu sur http://www.mediaslibres.com/tribune/index.php/2008/01/07/416-contre-la-loi-anti-tabac-dans-les-bistros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zermikus

avatar

Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Contre la loi anti-tabac dans les bistros   Lun 7 Jan 2008 - 21:38

Pour ma part, je reste assez réservé sur la question. J'ai un peu fumé à un moment de ma vie (la pipe), puis je ne suis rendu compte de l'inutilité de fumer et du plaisir "mitigé" que cela pouvait apporter. Il m'a semblé que le porteur de cigarette cherchait avant tout une "contenance", cela dit, je ne lis pas dans la tête des gens.
J'aime aller au bar, on y voit des gens, on y apprend plein de choses. Maintenant, quand je rentre dans un établissement totalement enfumé, je ressors immédiatement, tout dépend de mon seuil de tolérance du moment. Je n'insulte pas les fumeurs pour autant, je ne suis pas obligé de fréquenter cet endroit. Il en va tout autrement pour une salle d'attente, un wagon ou autre lieu public, où je me trouve en présence obligatoire de personnes que je puis déranger. J'essaie en réalité de les déranger le moins possible, par exemple, en me lavant si je sais que je vais avoir ce genre de contact (sinon, pas la peine de me laver...), j'essaie aussi de ne pas tousser pour ne pas les gêner, et ma foi, je ne suis pas certain que la réciproque soit tout à fait garantie, j'ai même maintes fois eu l'occasion de constater que les enfumeurs y trouvaient un réel plaisir. Il n'y a pas si longtemps, mon épouse s'est trouvée dans le train voiture non fumeurs, un monsieur fort courtois et excessivement bien élevé poussait ostensiblement la fumée, et quand mon épouse lui a poliment exprimé la gène qu'elle ressentait, cet homme assurément altruiste lui a simplement dit : "Oui, je fume, point barre"... Les exemples sont légions, nous en avons tous vécus de semblables...

Cela posé, je ne pense pas que cette loi soit faite pour le bien public car l'expérience monre que les lois ne vont jamais dans ce sens, elles ont plutôt pour but de favoriser un lobby quelconque ou de renforcer une dépendance en développant l'intérêt de "l'interdit", lequel donne une valeur surajoutée aux choses.
L'idée du tabac interdit dans nombre de lieux publics me convient très bien, mais je trouve aussi qu'on aurait pu laisser certains endroits libres de contrainte, les bars, les boîtes, sont des endroits où personne n'est obligé d'aller, il n'y a pas donc lieu de les interdire à la fumée. Je reste par contre totalement opposé aux restaurants fumeurs, même si c'est un lieu public, le restaurant n'est pas un endroit "convivial" (contrairement avec le bar, on noue rarement une conversation avec son voisin de table), et si l'on vient au restarurant, c'est pour profiter d'un moment agréable, être servi, manger des choses que l'on ne mange pas chez soi, bref, trouver un moment de quiétude et de dépaysement, et là, c'est infiniment désagréable quant tout est gâché par des individus qui empestent et de surcroit affichent assez ostensiblement leur bonhueur d'emperster ! Notez au passage que quand vous avez une nénette qui se renverse la tête en arrière toutes les 3 minutes et vous asperge de sa crinière, c'est franchement aussi désagréable que la fumée, sinon pire...
Alors, à quand une loi interdisant les crinières au restaurant ?....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Contre la loi anti-tabac dans les bistros   Ven 1 Fév 2008 - 18:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Contre la loi anti-tabac dans les bistros   Mer 20 Fév 2008 - 19:32

Joël Lailler, la Liberté de choisir
Par Nos Libertés le mercredi 20 février 2008, 12:23 - Lien permanent

Bonjour,

Deux d'entre nous ont rencontré, aujourd'hui, Joël Laillier dans son bar tabac du Dresny.

Les nouvelles sont trés bonnes, Joël qui a cessé sa grève de la faim va de mieux en mieux et se réhabitue progressivement à s'alimenter normalement.

Et n'en déplaise à certaines mauvaises langues, qui ont fait circuler le bruit de la prochaine mise en vente de son commerce, Joël ne baisse pas les bras loin de là, puisqu'il met la dernière main à la création de son association "Liberté de choisir".

C'est avec une lucidité, un calme et une détermination qui ont fait notre admiration qu'il nous a parlé de ses rencontres avec M. Le Pape et le Président de la République, de sa résistance toujours active et des actions qu'il a envie de mener avec ses amis qui l'entourent et le soutiennent.

F. Rouchy, futur secrétaire de l'association nous a informé qu'il a essayé plusieurs fois d'annoncer la création de : " Liberté de choisir" sur le site de la Confédération des buralistes (dont M.Le Pape est président) et ceci sans succès,. L'annonce a été systématiquement effacée du site.

Apparemment, Joêl est persona non grata parmi ses pairs de la Confédération. Gageons que son combat pour "la liberté de choisir d'être bar fumeur ou non fumeur" ne correspond pas aux compromis souhaité par M. Le Pape et son équipe, dont il n'a plus de nouvelles depuis leur entrevue commune avec M. Sarkozy.

Une Confédération qui ne soutient pas ses adhérents c'est quand même curieux non ?

Vu ce qu'il a donné de sa personne durant ses 23 jours de grève de la faim, Joël mérite notre respect et notre soutien inconditionnel. Il a la modestie de ceux pour qui "défendre sa liberté "n'est pas qu'une belle expression vide de sens, ou le moyen de se faire valoir. Il veut être "libre de choisir" sa vie et a montré qu'il était prêt à aller trés loin dans son engagement. Dans cette épreuve, il a acquis une incroyable force qu'il partage généreusement avec ceux qui viennent se joindre à lui pour résister.

Alors n'hésitez pas, adhérez ou soutenez son association, écrivez lui un petit mot d'encouragement, qu'il sente qu'il n'est pas seul dans son combat.

Il nous a dit : "Il y a plein d'associations qui se créent partout, il faudrait maintenant que les gens se fédèrent." Ne le décevons pas !

Cordialement à tous.

PS : Adresse L'ESCALE DE LA FONTAINE JOËL LAILLIER 6, place de l'église 44630 LE DRESNY-PLESSE Tél : 02 40 79 63 04 email : fabrouchy@aol.com

Tarifs de l'association: - Adhérent : 20 euros - Bienfaiteur: 2 euros

source http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?post/2008/02/20-12

NB: on y trouve également l'émission de ReichmannTV avec Paul Even, pneumologue, ancien doyen de la faculté Necker-Enfants malades
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Contre la loi anti-tabac dans les bistros   Lun 2 Juin 2008 - 17:03

L'interdiction de fumer gagne la sphère privée

Fumer chez soi, dans sa voiture ou devant son entreprise pourrait devenir une pratique interdite par la loi, comme c'est déjà le cas dans certaines villes ou régions canadiennes, américaines et européennes

168 pays ont signé la convention cadre pour la lutte antitabac de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (Charlet/AFP).

Wolfville ne s’attendait pas à faire à ce point école au Canada. Cette petite ville de 3.600 âmes située en Nouvelle-Écosse avait décidé l’an dernier d’interdire aux automobilistes transportant des enfants de moins de six ans de fumer au volant. L’interdiction devait entrer en vigueur lundi 2 juin.

Finalement, la municipalité a avancé l’application de ces mesures, votées dès novembre, et les a élargies au transport de passagers de moins de 19 ans. Quelques semaines plus tard, toute la province de la Nouvelle-Écosse décidait à son tour de tenter de proscrire la « fumée secondaire », équivalent canadien de ce que l’on appelle tabagisme passif en France.

Depuis, l’idée a fait son chemin. L’Ontario, la Colombie-Britannique, le Yukon mais également l’île du Prince-Édouard préparent une grande offensive antitabac qui semble en marche à travers tout le Canada. La loi néo-écossaise, adoptée à l’unanimité par l’Assemblée législative, est entrée en vigueur le 1er avril, soulevant l’ire des associations de défense des droits des fumeurs. « Ce n’est pas tant l’interdiction du tabagisme dans les voitures où des enfants sont passagers qui me dérange, mais le fait que le gouvernement brime ma liberté individuelle, lance un jeune père de famille. Est-il nécessaire de réglementer le bon sens ? »

L’organisme Monchoix.ca, financé par les fabricants de tabac, précise qu’il n’encourage personne à fumer dans une voiture en présence d’enfants mais il se demande si le problème est à ce point important qu’il nécessite une loi. Une majorité de la population est cependant enthousiaste.

Concrètement, les policiers qui surprendront un conducteur adulte en train de s’en griller une alors que des mineurs seront installés à ses côtés pourront lui imposer une amende de près de 300 €. Pas facile cependant de tomber sur un flagrant délit. Depuis avril, une seule personne a été surprise la cigarette aux lèvres. Elle a écopé d’un avertissement.
Chaque pays bricole son dispositif anti-cigarettes

« Les policiers ne vont pas se lancer à la poursuite des contrevenants sur les autoroutes, précise Steve Machat, gestionnaire de mesures antitabac au ministère de la promotion de la santé. Ils ne donneront d’amendes qu’aux automobilistes récalcitrants, comme c’est le cas pour d’autres infractions au code de la route comme l’absence de ceinture de sécurité. » Il est hors de question toutefois de criminaliser l’attitude des parents. Il s’agit de les sensibiliser aux effets néfastes du tabagisme passif.

Au total, 168 pays ont signé la convention cadre pour la lutte antitabac de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et la fumée est bannie des lieux publics dans un nombre croissant de pays. Ainsi, en 2004, l’Irlande a, la première en Europe, interdit la cigarette dans tous les lieux publics, y compris dans les 7 000 pubs du pays (lire repères). Désormais, de nombreux pays qui ont réglementé l’usage de la cigarette dans les lieux publics se préoccupent de nouvelles dispositions sanitaires. Et cette fois, ils posent, par la loi, des interdits dans des domaines considérés jusque-là comme d’ordre privé.

Chaque pays bricole ainsi son dispositif anti-cigarettes et décide de ses propres tolérances. Cas unique pour l’instant, en Californie, la ville de Belmont près de San Francisco, vient d’interdire de fumer à l’intérieur des appartements privés. Les maisons non mitoyennes sont pour l’instant exemptées. Une autre municipalité de Californie, Calabasas, a interdit de fumer sur les trottoirs.

Il faut se rendre dans les « smokers zones » des endroits situés loin des habitations, le plus souvent sur les parkings, pour fumer. Du coup, les fumeurs restent entre leurs quatre murs… au risque d’enfumer leurs enfants et leurs voisins. D’où l’idée, envisagée par la ville, d’interdire à son tour la cigarette à domicile.
L’enfant exposé au tabac devient une priorité de santé publique

« Le problème émergent est celui de la protection des enfants. L’Europe va finir par suivre la voie de certains États américains ou canadiens », prédit Serge Karsenty, sociologue au CNRS et à l’université de Nantes, et membre du collège scientifique de l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT). « L’idée avait déjà surgi en France, quand s’était posée la question des enfants qui devaient traverser les voitures fumeurs dans les trains. » Aucune mesure n’avait finalement été prise, puisque entre-temps la SNCF avait décrété une interdiction totale de fumer dans les trains.

L’enfant exposé au tabac devient une priorité de santé publique. « Jusqu’à l’âge de 12 ans, un enfant ne peut pas s’enfuir quand la fumée le dérange. Dès l’instant où on prend conscience des méfaits du tabagisme passif, la légitimité des mesures anti-tabac, quand il s’agit de la protection d’enfants, n’est contestée par personne », estime Serge Karsenty.

Et cette légitimité estompe la frontière entre espace public et espace privé. « Le regard que la société portera désormais sur les parents insouciants ne sera plus celui de l’indifférence. Ce sera de moins en moins toléré ; un peu de la même manière que pour les parents qui giflent, qui battent leurs enfants. Les mentalités changent, analyse Serge Karsenty. Le droit d’ingérence sur les enfants des autres est inscrit dans la loi pour un certain nombre de points (maltraitance…), et les gens l’exercent. Le tabagisme passif pourrait arriver à faire partie de ce droit d’ingérence », ajoute le sociologue.

De la protection des enfants à la protection de toute la population, il n’y a parfois qu’un pas. Ainsi, le Royaume-Uni envisage d’interdire la cigarette au volant, à la demande d’associations de sécurité routière. En effet, certains craignent qu’après le renforcement, au 1er juillet, de l’interdiction de fumer dans les lieux publics, les fumeurs ne se replient dans leur voiture. En France, l’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité vient de publier une étude selon laquelle l’inattention au volant cause 35 % des accidents. La cigarette serait autant en cause que le téléphone portable.
Même minoritaires, les vieux fumeurs font de la résistance

D’autres pays créent des espaces de regroupement des fumeurs, même en plein air. Ainsi, devant l’aéroport d’Edimbourg en Écosse, des employés les dirigent d’une main ferme vers une sorte d’abribus, éloigné des portes vitrées : c’est ici, et pas ailleurs que l’on fume ! Ailleurs, la tolérance n’a parfois plus aucun droit de cité. Ainsi, un certain nombre de sociétés américaines demandent à leurs salariés d’être non-fumeurs, dans leurs locaux bien sûr, mais également à leur domicile, pour éviter les problèmes de santé qui pèseraient sur les mutuelles d’assurance de l’entreprise.

En Europe, les postulants à un emploi au siège de l’OMS à Genève doivent remplir un questionnaire dans lequel on leur demande s’ils fument et, si oui, s’ils ont l’intention d’arrêter. En cas de réponse négative, l’OMS écarte aussitôt la candidature du salarié quelles que soient ses compétences. Un symbole !

D’autres clauses restrictives peuvent être décidées par des employeurs. Interdiction de fumer devant la porte des bureaux par exemple, ou alors en respectant des distances (en général, 7 mètres). Dans l’Ohio, où la cigarette est interdite au travail et dans les lieux publics, on encourt une amende de 100 dollars si l’on fume juste devant l’entrée de son lieu de travail.

Partout dans le monde, les zones non-fumeurs gagnent du terrain. Parfois pour des raisons commerciales : au Japon, 52.000 taxis de Tokyo, soit 95 % d’entre eux, sont devenus totalement non-fumeurs en janvier 2008. Parfois même pour des raisons politiques : on a dit ainsi que si la Turquie avait décidé de bannir la cigarette des lieux publics à partir du 19 mai 2008 (avec une transition jusqu’en juillet 2009), c’était pour mieux entrer dans les bonnes grâces de l’Union européenne qu’elle aspire à rejoindre.

Mais même s’ils sont devenus très minoritaires dans les pays développés, de vieux fumeurs font de la résistance. Ainsi, l’ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, 89 ans, a-t-il fumé ostensiblement plusieurs cigarettes dans un théâtre de Hambourg le 1er janvier 2008, jour de l’entrée en vigueur de la loi antitabac.

Une attitude qui rejoint celle de beaucoup d’Allemands, qui rechignent à appliquer les mesures contre la tabagie. On contourne la loi, on multiplie les recours contre les interdictions de fumer dans les bars et restaurants, tandis que la police se refuse souvent à faire du zèle. Un comble, quand on sait que l’Italie, pays réputé latin et indiscipliné, applique avec sérieux sa loi antitabac.



Nathalie LACUBE avec Yasmine BERTHOU, à Québec

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2339264&rubId=1094
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philiberte

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Contre la loi anti-tabac dans les bistros   Mar 3 Juin 2008 - 22:04

ce ne serait pas plus simple d'arrêter d'en vendre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zermikus

avatar

Masculin Nombre de messages : 521
Localisation : Ouest
Secteur d'activité : Sans
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Contre la loi anti-tabac dans les bistros   Mar 3 Juin 2008 - 22:42

C'est un avis que je ne partage pas.
Interdire a pour principal effet d'augmenter l'intérêt, il "pimente" la chose par la prise de risque ! C'est bien pour ça que je suis pour la vente libre de la drogue.
En général, quand je dis ça, je me fais incendier....
Pour moi, la seule solution face à une attitude inconsciente, c'est de mettre en garde d'abord, de faire assumer les conséquences, ensuite. Si, sur un paquet de tabac, ou par tout autre moyen d'information, vous mentionnez que : "Vous utilisez ou consommez ce produit à vos risques et périls, et, en conséquence, si vous déclenchez un problème qui y est directement relié, vous prendrez totalement le risque à votre charge". Quand les consommateurs invétérés auront vu périr quelques milliers de personnes laissées sans soins, ça les fera réfléchir... Je sais bien que ça à l'air cynique, mais il vaut mieux laisser mourir mille personnes immâtures pour en sauver des milliers d'autres un peu plus raisonnables. Mais ça, c'est une logique que le bon peuple ne veut pas entendre, trop imbu de son "sens des autres". Même chose pour le chantage et les prises d'otages : le jour où l'on refusera systématiquement de négocier avec les terroristes, le chantage, le rapt et autres perversités disparaîtront. Je sais, c'est bien embêtant pour les pionniers, et je penserais sûrement autrement si j'étais "dans l'avion"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contre la loi anti-tabac dans les bistros   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contre la loi anti-tabac dans les bistros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle loi anti tabac passif
» Cherche homéopathe anti-vaccination dans le 93
» Vague de tags anti-bretons dans le Sud-Est
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Anti-cernes dans les ridules ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Société :: Santé-
Sauter vers: