Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interventionisme économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Interventionisme économique   Ven 31 Aoû 2007 - 15:52

Pouvoir d'achat : la grande distribution se défend


Affirmant que les prix ont baissé de 3% à 5% depuis 2000, Système U estime que la grande distribution est prise comme "bouc émissaire" par le gouvernement.


Selon Système U, le gouvernement use "d'artifice politique" en portant la responsabilité de la relance du pouvoir d'achat sur la grande distribution.

Le dossier du pouvoir d'achat est en haut de la pile du gouvernement. Il a même été évoqué jeudi par Nicolas Sarkozy, lors de son discours devant le Medef. Et encore vendredi, comme le président visitait un centre commercial à Bois d'Arcy, dans les Yvelines, où il a indiqué que la réforme complète de la loi Galland (notamment les marges arrières) interviendrait avant la fin de l'année.

C'en est trop pour Système U. Le groupe aux 3 enseignes (Hyper U, Super U et Marché U) dénonce le fait que le gouvernement use "d'artifice politique" en portant la responsabilité de la relance du pouvoir d'achat sur la grande distribution. Celle-ci est prise comme "bouc émissaire", estime Serge Papin, le patron de Système U, dans une interview au Monde (de samedi).

Pourtant, affirme-t-il, les prix des produits de marques propres aux enseignes de Système U ont baissé de 5% depuis 2000 et ceux des grandes marques internationales de 3%. "Depuis les accords Sarkozy de juin 2004 sur la baisse des prix, notre bénéfice a chuté de 30%. La rentabilité sur le chiffre d'affaires est d'à peine 2%. Si on descend en dessous, on entre dans une zone de risque pour l'entreprise et donc pour l'emploi", prévient-il.

Le gouvernement multiplie les annonces

"On a le sentiment actuellement d'assister à un concours d'effets de manche. Il faut juste prévenir les hommes politiques que la campagne électorale est terminée", ironise Serge Papin, mais "nous n'avons pas attendu le gouvernement pour vendre des produits à prix coûtants". "Qu'il y ait un souci de pouvoir d'achat en France est incontestable, mais il s'agit avant tout d'un problème de revenus", estime-t-il.

Face aux craintes de hausses des prix des produits alimentaires liées à la flambée des matières premières agricoles, le gouvernement a récemment multiplié les annonces, notamment à l'encontre de la grande distribution. Interventionniste, Xavier Darcos, le ministre de l'Education nationale, a obtenu mardi des distributeurs des baisses de prix sur des fournitures scolaires, réclamées par les associations familiales qui ont dénoncé une hausse jusqu'à 2,06% du coût de la rentrée 2007. Et lors de l'université d'été du Medef jeudi, Nicolas Sarkozy a dit souhaiter un assouplissement du seuil de revente à perte, ce qui permettrait de faire baisser les prix. "Nos marges de manoeuvres ne sont pas aussi importantes que le laisse entendre Nicolas Sarkozy", prévient Serge Papin.
http://tf1.lci.fr/infos/economie/conjoncture/0,,3534131,00-pouvoir-achat-grande-distribution-defend-.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Mer 28 Nov 2007 - 11:06


Egalité salariale : les entreprises seront sanctionnées dès 2010


Aujourd'hui, la sanction pénale n'est pas appliquée. Mieux vaut avoir une sanction financière." D'où l'annonce lundi du ministre du Travail sur un projet de loi au premier trimestre 2008 sur le sujet, à l'issue de la conférence sociale sur l'égalité des salaires entre hommes-femmes. Il y aura, a annoncé Xavier Bertrand, "des sanctions payables dès début 2010" pour les entreprises qui ne seraient pas "dans la logique de rattrapage salarial" entre les deux sexes.

Les sanctions, dont le montant sera proportionnel à la masse salariale de l'entreprise concernée, seront "redistributives", c'est-à-dire qu'elles seront reversées aux entreprises qui auront, elles, avancé dans l'
égalité salariale, a précisé Xavier Bertrand. Les hommes sont en moyenne mieux payés de 20%. Cette égalité salariale homme-femme ne se fera "pas au détriment d'un blocage de salaires pour les hommes", a promis lundi soir le ministre du Travail, sur Canal .
http://tf1.lci.fr/infos/economie/social/0,,3634679,00-egalite-salariale-entreprises-seront-sanctionnees-2010-.html

Et allez donc ! On en remet une couche: les entreprises ont bien sûr les moyens de ce nième délire égalitariste. Je comprend de mieux en mieux celles qui se délocalisent. Les féministes, handicapés, zonards franchis et autres "droits à" de l’assisto-land pourront toujours se faire embaucher par les services locaux de l’Agence Nationale Pour l’Exode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Jeu 27 Déc 2007 - 13:11

Une «erreur» suscite la colère de Bartabas
Le maître de l'art équestre a détruit du mobilier à la Drac en apprenant le montant de sa subvention pour son académie versaillaise. Mais la somme était fausse.
Et voir aussi ici -> http://www.claudereichman.com/articles/etsilescontribuables.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mourad

avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Localisation : Grand Ouest
Secteur d'activité : Informatique
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Sam 29 Déc 2007 - 0:58

Aucun sang froid, ce monsieur. Il se conduit comme un immigré réclamant ses "droits" auprès d' une administration publique.
Cela va être duraille de faire perdre leurs mauvaises habitudes à tous les assistés de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Sam 29 Déc 2007 - 10:53

Surtout que dans quelques jours, on aura plus le droit de fumer dans les bartabacs, bonjour le stress....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Mar 22 Juil 2008 - 14:33

Quand la droite ne sait pas plus que la gauche où elle va ...
Arrow l'Europe selon Emmanuel Todd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Jeu 28 Aoû 2008 - 13:08

RSA : Sarkozy nous appelle à la solidarité tongue

Après des mois de tergiversations, Nicolas Sarkozy a finalement décidé que le « revenu de solidarité active » – qui doit succéder notamment au RMI à compter du 1er juillet 2009 – sera financé par une nouvelle taxe de 1,1% des revenus du capital. Le chef de l’Etat, qui devait l’annoncer jeudi à l’occasion d’un déplacement à Laval, l’a confirmé la nuit précédente, confirmant ainsi les rumeurs qui circulaient depuis quelques jours.
Concrètement, les revenus du capital, taxés jusqu’ici à 11%, le seront désormais à 12,1% ; ce qui devrait suffire, selon les calculs élyséens, à financer l’intégralité du milliard et demi de crédits supplémentaires, destiné, en année pleine, au RSA. Le quel doit bénéficier, toujours selon les mêmes calculs, à quelque 3,7 millions de ménages.
Qui dit capital, ne dit pas nécessairement riche. D’autant plus qu’il y a toujours le bouclier fiscal… En réalité, c’est la classe moyenne qui sera la plus touchée, puisque la nouvelle taxe portera sur l’assurance-vie (douze millions de personnes), les actions (et donc les PEA – un Français sur six), et les revenus fonciers, payés par quatre millions de foyers (et notamment les agriculteurs).
Bref ! ce sont en quelque sorte les moins riches qui sont appelés – une fois de plus… – à la rescousse pour aider les plus pauvres. On nous promet, et ce n’est sans doute pas la dernière fois, que cette mesure va augmenter le pouvoir d’achat de « tous les Français, à commencer par les plus modestes ». C’est du moins l’assurance qu’a voulu donner Chantal Brunel, porte-parole de l’UMP, en expliquant que cette nouvelle taxe n’était « ni une facilité, ni un plaisir » – notamment, Madame, pour ceux qui vont avoir à l’acquitter… – pas plus qu’une « fin en soi », mais un « moyen ».
Mais comment croire à cette promesse récurrente du pouvoir d’achat, quand on viole celle, électorale il est vrai, d’une baisse des impôts ?
Ce faisant d’ailleurs, le chef de l’Etat prend à contre-pied sa majorité, et sidère davantage la gauche qui ne sait plus trop quelle politique lui opposer…
Le patronat aussi a du mal à digérer la nouvelle. Laurence Parisot, la présidente du MEDEF, souligne qu’il eût mieux valu financer le RSA avec les ressources disponibles – mais lesquelles ? – et ajoute que « créer une taxe supplémentaire n’est pas un bon principe ».
Sur ce point, tout le monde, hormis certains des idéologues socialistes, semble d’accord. Il y a, dans cette manière de définir la solidarité, quelque chose qui heurte. Il est vrai que le mot est de ceux qu’on emploie volontiers, à condition d’en ignorer la pratique. Mais la ponction obligatoire a aussi quelque chose de choquant, et qui est bien loin de la gratuité de la charité. Il y manque le don – un terme qui a disparu des dictionnaires des milieux d’argent.
Mais, au-delà de toute considération, la manœuvre Sarkozy, en cherchant à piéger une nouvelle fois la gauche, pourrait bien n’être qu’une fuite en avant. Bien malin qui pourrait dire aujourd’hui si les plus pauvres trouveront, par ce biais, une réinsertion dans le milieu du travail. Ce qui est sûr, en revanche, c’est qu’une pratique trop continue de la taxation pourrait bientôt faire basculer la classe moyenne, ou du moins une bonne partie, dans le camp de la pauvreté. Et qui alors financera ?

OLIVIER FIGUERAS
[Journal Présent]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Ven 5 Sep 2008 - 12:22

ALERTE AU TAXORAPTOR ! affraid affraid affraid

CSG - RDS - RSA ..... et maintenant

    péage urbain
    taxe sur les poids lourds
    taxe pique-nique
    l'abaissement du seuil du bonus écologique
    bonus-malus dans l'électo-ménager


liste non exhaustive ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philiberte

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Ven 5 Sep 2008 - 23:17

personne ne dit rien, ça veut dire que tout le monde est content...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Sam 6 Sep 2008 - 9:50

M'en fous suis en train de remettre en circulation mon solex de 66 ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Lun 8 Sep 2008 - 12:26

Quand les "libéraux" (re)nationalisent ... (CercleFinance.com)
Citation :
Après l'annonce d'un plan de sauvetage de 200 milliards de dollars au profit des réhausseurs de crédit Fannie Mae (NYSE: FNM - actualité) et Freddie Mac (NYSE: FRE - actualité) par le gouvernement américain, les valeurs bancaires et dans leur sillage la Bourse de Paris devraient s'envoler ce matin à l'ouverture. Les Bourses asiatiques ont en tout cas vivement salué ce qui peut être considéré comme une nationalisation.
Effectivement la bourse salue la "performance": 4.5 % à l’ouverture ... Privatisation des profits et nationalisation des pertes, voilà un slogan de gauche légitimé ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Interventionisme économique   Sam 7 Mar 2009 - 2:41

La puissance économique américaine a disparu. Elle ne ressuscitera pas tant que les mythes du libre-échange n’auront pas été enterrés six pieds sous terre.[suite...]
Par Paul Craig Roberts, sous secrétaire au Trésor de Reagan.
Étonnant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interventionisme économique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interventionisme économique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BŒUF ÉCONOMIQUE
» L'année économique et sociale 2009.
» Politique économique du Modem ???
» la situation économique de la vallée de l'Andelle
» Un gouter simple et super économique :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Société :: Economie-
Sauter vers: