Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rama Yade, l'islamiste du gouvernement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Mar 24 Juil 2007 - 18:03

Rama Yade, l'islamiste du gouvernement

Sarkozy voulait en finir avec "l'auto-flagellation" et la "repentance" française, ce sport médiatique qui consiste à rabaisser systématiquement la France et son histoire dans ce qui seraient "ses parts d'ombre", oubliant tout ce qu'elle a incarné de lumières pour le monde.

Et bien cette promesse n'aura pas fait long feu, puisque l'obscure - voire obscurantiste - Rama Yade, la secrétaire d'Etat chargée des affaires étrangères et des droits de l'homme, semble renouer avec les pires régressions mentales en déclarant notamment dans le Parisien que "Il faut en finir avec ce que certains appellent l'arrogance française. Je vais demander à ce qu'on recense l'ensemble des condamnations de la France par la Cour européenne des droits de l'Homme : je veux savoir pourquoi on a été condamnés et quelles réponses on a apporté"

Et après on reproche à l'extrème gauche d'en faire un peu trop, mais celle ci n'est jamais allé au gouvernement, contrairement à cette femme à la militance et aux idées troubles.

Ultra-communautariste, elle appartient au club Averroes, dont les liens avec des organisations douteuses comme le très extrémiste "CRAN" ou divers mouvement néo-islamistes, ne sont plus à prouver (1).

Formidablement opportuniste, Rama Yade n'est pas la si brillante étudiante décrite dans la biographie ministérielle. Si elle parvient en hypokhâgne ( ce qui du reste n'a rien de cassant), elle échoue plusieurs fois à passer en khâgne avant de se réorienter vers Sciences Po, grâce à des appuis politiques, notamment de son père et de quelques uns de amis politiciens français...

Car derrière la petite propagande sur la "pauvre" petite sénégalaise ayant gravit les marches du pouvoir, se cache en vérité une enfance facile au Sénégal, élevée par une mère professeur et un père diplomate, secrétaire particulier du président Léopold Sédar Senghor. C'est de là qu'elle tissera des liens avec des politiciens français qui l'utiliseront comme "vitrine" de la diversité, jusqu'à Nicolas Sarkozy qui veut en faire, rien de moins, que la "condoleeza rice" française...

Pourtant Rama Yade incarne tout ce contre quoi Sarkozy a toujours fait campagne : la repentance, la dénonciation systématique des médias français censés présenter une image négative des immigrés, et c'est ainsi qu'en 2005 elle écrit une tribune on ne peut plus anti-sarkozyste dans le Monde, sous le nom d'Aminata Fall (pseudonyme tiré d'une grande chanteuse sénégalaise), où elle fustige l'attitude dela France à l'égard des populations immigrées, avant d'écrire un ouvrage vengeur, Noirs de France, les nouveaux neg'marrons[2], stigmatisant la police, les contrôles aux facies, la mémoire censée être tue de l'esclavage, et ressassant l'ensemble de la vulgate médiatico-contemporaine à l'encontre des méchants Occidentaux. Le contre-pied parfait des thèmes de campagne de Sarkozy !

Plus loin que cela, Rama Yade n'a pas peur de faire grincer les dents à l'UMP en affichant ouvertement un prosélytisme religieux dont la tonalité est même parfois inquiétante. Partisane de la discrimination positive, elle bénéficie d'une certaine influence auprès de Nicolas Sarkozy, lui même partisan d'une vision ultra-communautariste de la société.

La petite étudiante médiocre, fan des Black Panthers, et qui n'a jamais caché son admiration pour son Malcolm X, l'anti-Luther-King, connu pour son racisme anti-blanc et la violence de ses actions...

Rama Yade ne cache d'ailleurs pas ses "ambitions", tel Azouz Begag qui appelait les "jeunes" à déferler sur Paris "telle une armée de criquets", la protégée de Sarkozy annonce aussi la "couleur" : "En politique, j'incarne tout ce que les hommes politiques ne sont pas aujourd'hui : je suis une femme, je suis jeune, je suis noire et je suis musulmane. Mais je sais que le sens de l'histoire n'est pas avec eux !"

Depuis leur arrivée au gouvernement, Fadela Amara continue de soutenir des rappeurs pourtant poursuivis en justice par... Nicolas Sarkozy (!) pour propos racistes et appels au meurtre contre la police ; Rachida Dati, de son côté, a réaffirmé ne pas voir d'objection au port du voile islamique dans les sorties scolaires, estimant que cela n'était pas dans l'enceinte scolaire, et qu'il ne fallait pas "exagérer"...

(1) le Club Averroès, lié au collectif Africagora, a fait partie des soutiens à l'extrémiste Dieudonné


sur une info de Via Resistancia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Mer 25 Juil 2007 - 11:36

à propos du voile, voir [ICI] Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
Résistant 31

avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Mer 25 Juil 2007 - 12:13

Très interresante vidéo, mais qui n'a rien à voir avec l'article précédent de V12 qui est rempli d'inepties et plutôt teinté d'un racisme certain pour ne pas dire d'un certain racisme !

Rama Yade n'est pas islamiste ni Fadela Amara, arrêtez de dire n'importe quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Mer 25 Juil 2007 - 18:17

PORTRAIT : RAMA YADE PAR EMMANUEL RATIER

http://www.faits-et-documents.com

[Lettre Faits&Documents d’Emmanuel Ratier - n°239 - Juin 2007]

Rama Yade - Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme.

«J’incarne tout ce que les hommes politiques ne sont pas : une femme, jeune, noire et musulmane.»

«Elle est belle. Elle est brillante. Elle est noire (Le Monde, 2 mars 2007).»

«Une déçue de la gauche dont elle attendait beaucoup (Le Monde, 2 mars 2007).»

Elle s’appelle en réalité Ramatoulaye Yade-Zimet, ayant épousé Joseph Zimet, militant socialiste (…) et chargé de mission à la communication de l’Agence française du développement (…) et fils du célèbre chanteur yiddish Ben Zimet (…).

Née le 13 décembre 1976 à Dakar (Sénégal), Rama Yade est issue de la haute bourgeoisie noire : sa mère est professeur et son père, professeur d’histoire, fut le bras droit et secrétaire particulier du président (accessoirement socialiste) Léopold Sédar Sengor.

De confession musulmane (elle est toujours pratiquante et volontiers prosélyte en cette matière), elle a été éduquée dans un collège catholique. Elle est arrivée en France en 1987, lorsque son père fut pratiquement exilé à Paris, le successeur de Senghor, le président Abdou Diouf le détestant même pas cordialement. La famille s’installe donc dans un immeuble résidentiel de Colombes (Hauts-de-Seine). Son père ayant divorcé, elle est demeurée avec sa mère et ses trois frères et soeurs. Elle continue à fréquenter des écoles privées catholiques, passant son baccalauréat en 1994.

Sa mère se rapproche du Parti communiste, via le Secours populaire français. Rama Yade s’implique dans cette organisation para-communiste, devenant monitrice pour les enfants défavorisés. Elle visite ainsi la «France profonde », en retirant un grand respect envers «ce communisme de proximité, non idéologique mais humaniste ». Elle aura ensuite sa période Black Panthers, avec portraits de Malcolm X sur les murs de sa chambre.

Après hypokhagne, cette femme aux idées bien arrêtées, et parfois cassante et trop sûre d’elle, s’oriente vers l’Institut d’études politiques de Paris (diplômée en 2000). Elle a été reçue, en 2002, au concours d’administrateur du Sénat (elle serait la première femme noire à réussir ce concours, mais d’autres femmes noires avaient déjà atteint ce poste par voie interne), étant alors affectée à la commission des affaires sociales, pour les secteurs de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’outremer.

En septembre 2005, elle bénéficie d’une promotion fulgurante comme adjointe à la directrice des programmes de Public-Sénat, la très coûteuse chaîne de télévision dirigée par Jean- Pierre Elkabbach., qui la protégera dès cet instant et la fera profiter de son entregent (notamment auprès de Christian Poncelet).

En février 2006, elle réintègre les services du Sénat, étant une nouvelle fois promue comme directrice adjointe du département des ressources humaines. Elle a également rejoint le Club XXIe Siècle, le groupe de pression des personnalités issues de l’immigration dont elle est vice-présidente, tout comme Rachida Dati (pour des détails sur ce club, cf son portrait paru dans F&D 235). On la retrouve au Club Averroès, nettement plus engagé à gauche, qui réunit également des membres des « minorités visibles ».

À la suite de l’incendie d’un immeuble du XIIIe arrondissement occupé illégalement par des familles africaines en 2005, elle signe alors, sous le pseudonyme d’Aminata Fall une tribune vengeresse dans Le Monde afin que la France « cesse de regarder ses enfants comme des gens d’ailleurs et les reconnaisse enfin comme les siens ».

Suivra alors un livre, Noirs de France (Calmann-Lévy,), dont on cite rarement le sous-titre : Les Nouveaux Neg’Marrons (les nègres marrons, étant les esclaves noirs en fuite). Un livre qui, s’il était lu aujourd’hui par les dirigeants de l’UMP, susciterait des grincements de dents et plus, tant il présente le communautarisme sous un angle favorable ainsi que l’islam.

Bien qu’hostile à la Constitution européenne et favorable à l’intervention américaine en Irak (même si « le résultat n’est pas à la hauteur des attentes »), elle adhère finalement fin 2005 à l’UMP et non au PS comme on l’aurait pensé : «Rama fait l’unanimité à gauche. Le paradoxe est qu’elle n’existerait pas au Parti socialiste. Les gens de talent et d’expérience appartenant aux minorités sont nombreux au PS » explique un cadre du PS (Le Monde, 2 mars 2007).

Il semble qu’en réalité, elle fait un rapide passage au Parti socialiste comme l’assurent plusieurs responsables de ce parti, mais en soit parti, faute de bénéficier d’une promotion rapide.

Elle demande aussitôt à rencontrer personnellement Nicolas Sarközy, «qui a mis fin à la double peine» et va désormais lier son destin avec lui. Ce dernier qui l’a remarquée et recherche des responsables issus des « minorités visibles », la propulse dès le 6 mars 2006 secrétaire national de l’UMP en charge de la francophonie, un poste très recherché alors qu’elle n’a aucune expérience ni militante ni politique.

Cette adepte de la discrimination positive » (c’est-à-dire la discrimination à l’égard des Français de souche) apparaît sur la scène médiatique le 14 janvier 2007 lors du congrès d’investiture de Sarközy où elle dénonce le Parti socialiste, accusant ses dirigeants d’être « sans projet, sans idées, sans vision » et d’avoir créé une «République du guichet» en accordant aux enfants de l’immigration «de la pitié plutôt que le respect », allant jusqu’à évoquer la mémoire de Gaston Monnerville, ancien président du Sénat.

Très vite, avec Rachida Dati, elle bénéficie des faveurs des médias. Bien que fréquemment citée parmi les candidats des minorités pour l’UMP à Paris ou en Ile-de-France, elle préfère ne pas être candidate et se contente de fréquenter les plateaux audiovisuels. Sans doute at-elle raison : aucun candidat des minorités visibles, sauf une socialiste, d’origine guadeloupéenne, à Paris, n’a été élu en métropole.

Elle aurait dû devenir secrétaire d’Etat à la Francophonie (poste finalement confié à Jean- Marie Bockel) mais, quelques heures avant sa nomination, certains ont quand même remarqué l’inimitié totale que lui porte (comme à son père) Abdou Diouf, président de l’Organisation internationale de la francophonie (il refuse même de lui parler). Elle a donc été affectée aux Affaires étrangères et aux Droits de l’homme même si elle ne connaît strictement rien au premier sujet. Selon des sources orales, elle appartiendrait à la franc-maçonnerie féminine mais nous n’en avons pas trouvé de trace écrite.

sur un tuyau de http://www.bivouac-id.com/forum/viewtopic.php?t=9798
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Résistant 31

avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Mer 25 Juil 2007 - 22:19

V12, vous vous êtes trahis par votre dernière phrase, vous êtes un lepéniste !

Ratier est une des plumes du FN !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philiberte

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Jeu 26 Juil 2007 - 0:25

voici la lettre qu'a écrit unmembre de mon forum, en février. je vous la livre avec son autorisation:

mardi 13 février 2007

Matins de France Culture

Monsieur Baddou Monsieur Slama



Les propos de Mademoiselle Rama Yade, auteur de « Noirs de France » et membre des cadres de l’UMP, me heurtent profondément.

Elle fait partie de ces privilégiés des classes dirigeantes africaines qui jouissent en France d’avantages dont bien des Français sont privés.



Elle parle avec la condescendance du maître des « Français blancs pauvres qui vivent dans le 93 », où ces derniers, déjà relégués au rebut des « quartiers » qu’elle désigne avec condescendance de « populaires », sont de plus dépossédés de leur culture et de leur dignité, sommés de se repentir et d’expier la honte de la colonisation et du capitalisme, sur lesquels ils n’ont aucune responsabilité, mais dont leurs oppresseurs sont bien déterminés à récolter les bénéfices en les spoliant même de leur place dans le pays de leurs ancêtres, qu’ils sont sommés de honnir et de vilipender.



Ainsi Mademoiselle Rama Yade, qui par un « échange » à sens unique des classes dirigeantes entre la France et le Sénégal, jouit d’une situation enviable parmi les individus qui jouent un rôle dirigeant dans la vie politique française, vient enjoindre aux Français, qui ont la tare d’être « de souche » d’accepter les ordres des derniers venus.



Mademoiselle Rama Yade est pour la « discrimination positive » qu’elle affirme être une mauvaise traduction de la « positive action » américaine.

Permettez-moi de lui rappeler que les immigrés d’Afrique noire et blanche ne sont pas venus enchaînés en France, et qu’ils sont libres de s’en aller. Personne ne les a contraints à demander à jouir de la calamiteuse loi de 1975 inaugurant la politique compassionnelle dite « du rapprochement familial », consécutive aux injonctions des pétroliers arabes dans leur diktat des Résolutions de Strasbourg.

Au passage, on peut signaler que les esclaves étaient VENDUS par leurs congénères africains de la côte ouest de l’Afrique, qui ont même protesté lorsque la France a aboli l’esclavage. Il ne manque pas de piquant que ce soient les descendants des marchands de leurs frères qui aient inventé le concept de « négritude »…



De plus en tant qu’enseignante, je peux témoigner que depuis 25 ans tout a été fait pour que ces nouveaux venus reçoivent une éducation qui leur permette d’accéder rapidement à des postes de direction. En vain, du moins suivant les dires cyniques de ceux qui estiment que tant que 100% des individus d’origine étrangère ne seront pas aux postes de direction, ils seront en droit de se considérer comme brimés, comme le leur enseigne leur idéologie religieuse.



J’ai entendu M. Senni conseiller de F. Bayrou, déclarer dans une réunion que son projet était de faire disparaître la notion de « Français de souche », mais tout en s’affirmant « marocain d’origine » et attaché à sa culture. Inutile de m’expliquer que toute connaissance d’une culture étrangère est un enrichissement. Qu’on m’explique plutôt quel enrichissement constitue pour un Français de souche taré le fait de considérer une femme comme une inférieure, un non adepte d’une religion comme un sous homme taillable et corvéable à merci, tuable à volonté.

Qu’on m’explique ce qu’on dirait à un Français au Sénégal ou au Maroc s’il voulait faire disparaître la notion de « Marocain de souche » ou de « Sénégalais de souche ». Ce n’est pas gagné, et ceci en dehors du fait de la division de ces sociétés en éthnies et groupes dont la place n’est pas égale dans la hiérarchie de ces pays…



On n’a jamais vu de Polonais, d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais, et tous les autres, qui sont pourtant aussi nombreux que les immigrés africains revendiquer des avantages communautaires comme ces néo-immigrés.



C’est pourquoi je considère les propos de cette Mademoiselle Rama Yade comme parfaitement racistes, anti-blancs et anti-français.

Ils représentent cette volonté de main-mise de personnes oeuvrant ouvertement pour la dépossession de la France par ses premiers occupants, en rupture avec le principe qui a été celui des Philosophes des Lumières pour désigner le légitime possesseur d’un pays, en opérant une substitution de population, à la faveur d’un véritable suicide démographique encouragé par des groupes utopistes et consuméristes essentiellement de gauche.



Elle est avec tous ceux qui tiennent le même discours un des artisans de la libanisation de la France.



Son propos est révoltant et mensonger de bout en bout. Il est dangereux pour la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Résistant 31

avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Jeu 26 Juil 2007 - 11:55

Cette lettre est une lettre d'insultes fondée sur aucun fait tangible des reproches qui sont attribués à Rama Yade !

Que faire face aux racistes !?

Rama Yade ne pratique pas le racisme anti-blanc, où avez vous trouvé ça !??

Au passage, cette lettre n'a aucune valeur puisqu'elle n'est même pas signée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V12



Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Jeu 26 Juil 2007 - 18:01

Résistant 31 a écrit:
V12, vous vous êtes trahis par votre dernière phrase, vous êtes un lepéniste !

Ratier est une des plumes du FN !

N'importe quoi.
Dailleurs, je vais citer P2V : "ce n'est pas parce que jmlp dit qu'il fait jour à midi que je vais dire le contraire sous prétexte que c'est lui qui l'a dit"

Cette "reductio ad lepenum" est minable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philiberte

avatar

Nombre de messages : 675
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Jeu 26 Juil 2007 - 19:34

Résistant 31 a écrit:
Cette lettre est une lettre d'insultes fondée sur aucun fait tangible des reproches qui sont attribués à Rama Yade !

Que faire face aux racistes !?

Rama Yade ne pratique pas le racisme anti-blanc, où avez vous trouvé ça !??

Au passage, cette lettre n'a aucune valeur puisqu'elle n'est même pas signée !

cette lettre n'est pas signée ICI, mais elle l'a été, et pas avec un pseudo, quand elle a été envoyée.
je peux vous assurer également que la personne qui l'a écrite est extrêmement pondérée, et n'écrit jamais de choses à la légère. ses affirmations sont toujours dûment vérifiées. cette lettre fait suite à une émission entendue sur France-culture, où rama Yade était interwievée.

je vous trouve bien mal placé pour parler d'insultes racistes, vous qui n'avez même pas laissé s'exprimer un forumeur au seul vu de son pseudo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Résistant 31

avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Ven 27 Juil 2007 - 10:46

Philiberte, détrompez-vous, n'employez pas la dialectique des islamo-gauchiste en me traitant de raciste, vous connaissez l'astuce !

Sur l'autre forum, j'avais d'excellentes raisons de mettre en doute la sincérité du forumeur en question, d'ailleurs je n'ai pas fait montre de racisme à son endroit, seulement de son appartenance à la religion du prophète, ce qui n'est pas la même chose, vous en conviendrez !

Philiberte, vous aussi, vous auriez été contaminée par cette idéologie de dhimmisation des esprits !??

Quant à V12, citer Philippe de Villiers citant lui-même Jean-Marie Le Pen, ne veut absolument pas dire que vous avez raison et que le FN et le MPF c'est blanc bonnet et bonnet blanc !?

Une preuve supplémentaire que vous êtes un lepéniste de souche, mais pas forcément un "bon" français !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Sam 8 Sep 2007 - 10:58

Allez tiens, histoire de gâcher votre WE Laughing LaughingLaughing
http://fadela-amara.net/blog/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
Résistant 31

avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   Dim 9 Sep 2007 - 13:54

Montrez-moi ce qui craint sur son blog !?

Fadela, une islamiste, arrêtez de dire de fantasmer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rama Yade, l'islamiste du gouvernement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rama Yade, l'islamiste du gouvernement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétition : Non à la venue de Mouammar Kadhafi à Paris
» Rama Yade justifie l'emploi de répulsifs contre les SDF
» nego csq visit gouvernement a ma... (rde)
» La neige revient, le gouvernement prévient
» Italie: Chute du gouvernement Prodi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Société :: Politique-
Sauter vers: