Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée   Jeu 24 Mai 2007 - 14:25

Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée puis séquestré
Le 16/05/2007 à 18:10

Un jeune homme de 17 ans a été enlevé lundi à la sortie de son lycée à Beaune (Côte d'Or), puis séquestré pendant près de 24 heures avant d'être libéré sain et sauf, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Inconnu des services de police, le jeune aurait pu servir de "monnaie d'échange" dans le cadre d'une "dette financière contractée par un de ses proches", a-t-on précisé de même source.

La jeune victime n'a "pas été maltraitée" au cours de sa séquestration mais a été retrouvée dans un état de "choc psychologique" après avoir subi "des menaces" lors de son enlèvement, a indiqué cette source.

Le jeune homme a été enlevé par plusieurs individus lundi en fin d'après-midi à la sortie de son lycée et a été libéré mardi en début d'après-midi, après avoir été séquestré dans la région.

Deux personnes ont été interpellées mardi à Chalon-sur-Saône tongue et placées en garde à vue, mais elles ont été mises hors de cause et libérées mercredi, a-t-on ajouté de même source.
http://www.orange.fr/bin/frame.cgi?u=http%3A//nevers.ville.orange.fr/direct/index.html%3Fdirect/listeactu/070516160824.y4vkzmzh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée   Ven 15 Juin 2007 - 13:58


IL AVAIT ÉTÉ ENLEVÉ EN MAI A LA SORTIE DE SON LYCÉE

Le lycéen beaunois devait servir de monnaie d'échange

Les quatre Chalonnais impliqués dans le rapt d'un lycéen beaunois le mois dernier ont été mis en examen.

Il y a un mois jour pour jour, un jeune homme de 17 ans, scolarisé au lycée Marey à Beaune, était kidnappé en plein après-midi, dans la rue, alors qu'il s'en retournait chez lui. Vingt-quatre heures plus tard, il était relâché par ses ravisseurs et regagnait son domicile. Le résultat en réalité, d'une enquête immédiatement enclenchée la veille, comme l'a révélé hier le procureur de la République, Jean-Pierre Alacchi.
« La réactivité exemplaire de la DIPJ(*), saisie de l'enquête le jour même, a sans doute permis à ce jeune homme de revenir en vie, car nous sommes dans un cas de délinquance extrêmement grave face à des personnes qui laissaient envisager le pire », a-t-il déclaré. Ce lundi 14 mai, soir de son enlèvement, le jeune homme était en effet chargé d'appeler ses parents et de leur réclamer pour ses ravisseurs, le règlement d'une dette due par son demi-frère - pas moins de 21 000 €. Pour donner force de conviction à la requête, les quatre ravisseurs, des Chalonnais de 23 à 25 ans, n'avaient pas hésité à perpétrer des menaces de mort, et tout en se munissant d'une corde et d'un sécateur, d'envisager de couper un à un les doigts de leur victime. Quelques heures plus tard, le procureur de la République saisissait le juge des libertés et de la détention, de manière à ce que puissent être mises sur écoute immédiatement les lignes téléphoniques suspectes. La mobilisation de tous les effectifs du groupe de répression du banditisme du DIPJ et les témoignages obtenus sur l'enlèvement, permettaient de déterminer le mode opératoire des ravisseurs, de cerner leur entourage et enfin de les identifier le soir même.
« Parce qu'un système très précis d'enlèvement en pleine rue avait été mis en place et que l'affaire était des plus graves, nous avons utilisé des techniques de criminalité organisée pour remonter jusqu'aux auteurs et déterminer le lieu de la détention : la cité du Stade, à Chalon-sur-Saône », explique le commissaire de police Hélène Tobie, chef de division opérationnelle (criminelle et financière) de la DIPJ. « Le mardi matin, nous étions en mesure d'y organiser une opération de police qui ne nous menait pas à une interpellation, mais exerçait une pression telle que les ravisseurs, se sachant identifiés et recherchés, ont libéré le garçon, et pour certains se sont présentés spontanément à la police ».
Un double enlèvement
La semaine suivante, l'enquête permettait d'interpeller deux hommes dans le cadre du flagrant délit. Les deux autres ont été arrêtés sur commission rogatoire en début de semaine. Il y a eu de fait chez ces quatre Chalonnais, une gradation brutale dans la délinquance commise. La plupart travaillaient, avaient une famille, et un seul avait eu affaire à la justice, pour de légers délits. Le vendredi précédent l'enlèvement, le demi-frère du jeune lycéen, Beaunois de 25 ans apparemment impliqué dans un trafic - probablement de stupéfiants, mais il ne se sera pas épanché auprès des enquêteurs sur la question - avait lui aussi été séquestré. Et relâché en fin de soirée sous la condition qu'il s'acquitte de sa dette sous quatre jours. « Kidnapper le petit frère le lundi était une prise de garantie sur la promesse de remboursement », souligne le procureur, regrettant que la famille n'ait pris l'affaire au sérieux qu'à la seconde fois.
Mis en examen pour enlèvement ou séquestration de deux personnes, dont un mineur, avec la circonstance aggravante de bande organisée et de prise d'otage pour la réalisation d'une condition (versement de rançon), les quatre Chalonnais encourent dix ans de prison. Trois d'entre eux ont été placés sous mandat de dépôt, et le dernier placé sous contrôle judiciaire.
Joséphine BATAILLE
*) Direction interrégionale de la police judiciaire de Bourgogne
http://www.bienpublic.com/actu/faitsdiv/20070615.BPA0022.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 511
Localisation : Frankistan
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée   Ven 15 Juin 2007 - 14:49

En utilisant notre nouvel [utilitaire], nous avons voulu savoir de quel Kosovo étaient originaires vos malfrats. Bingo!



En plein dans le mille ! pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revolution-bleue.forumactif.fr
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée   Ven 15 Juin 2007 - 15:19

Excellent cet "utilitaire" !
Je le conseille à tous ... Bon observatoire de la Kosovietisation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée   Ven 15 Juin 2007 - 15:22

vendredi 15 juin 2007 - Dijon

Le point de vue des syndicats de police

« Il faut que ça suive en justice » Frédéric Paillard (Alliance Police Nationale) : « Nous voulons avoir les moyens de travailler ; nous avons les moyens matériels, il nous manque les moyens humains. Depuis l'ouverture du commissariat de Chenôve, il nous manque une cinquantaine de policiers à Dijon, cela ne permet pas un bon maillage du terrain. Encore faut-il que les effectifs soient affectés à la protection des personnes et des biens, notre mission essentielle, et non pas à la présentation devant les tribunaux. La seconde chose, c'est qu'il faut que cela suive ensuite en justice. Le traitement judiciaire n'est pas suffisant. Nous réclamons des peines plancher. Mais plus largement il va falloir que tout le monde se mette autour de la table ; nous appelons à un Grenelle de la sécurité. »
« Il y a une responsabilité collective » Michel Bonnet (Synergie Officiers) : « Le phénomène des voitures brûlées est récurrent, et personne n'arrive vraiment à le résoudre. D'abord il y a 20 % de ces voitures brûlées qui comptent pour une escroquerie à l'assurance. Ensuite il y a un problème de fond à résoudre, qui suppose que chacun à son niveau fasse un effort, mais aussi que nous travaillions mieux en réseau. Cela passe par la prévention, une réflexion avec les bailleurs sociaux, la responsabilisation des parents - que font ces adolescents parfois très jeunes, dans la rue ? -, plus de citoyenneté - les gens voient beaucoup de choses mais ne nous préviennent pas - et la nécessité d'une réponse judiciaire adaptée. Sur l'agglomération dijonnaise, il suffirait que le noyau dur qui sévit sur un quartier soit réellement sanctionné lorsqu'il est identifié, pour que tout un quartier retrouve sa tranquillité. »
« La solution n'est pas policière » Jean-Louis Beauvois, (SNOP) : « Il y a une sensible augmentation du nombre de voitures brûlées sur l'agglomération dijonnaise, puisque depuis le mois de janvier on en comptabilise autant que sur toute l'année 2006. La solution n'est pas policière ; on ne peut pas mettre un policier derrière chaque voiture. Les policiers sont le dernier recours quand tous les actes de prévention ont échoué. Même si nous avons un rôle à jouer, le problème dépasse largement notre sphère : c'est un problème social, de rejet des valeurs que nous avons en commun, et qu'il s'agit de faire admettre tout de même à ces individus. Ils avancent souvent un motif politique, sans qu'on sache si c'est un alibi pour un comportement habituel, ou une réelle menace adressée à l'Etat. »
Propos recueillis par J. B.
http://www.bienpublic.com/actu/infodujour/20070615.BPA0252.html

Citation :
"Ils avancent souvent un motif politique, sans qu'on sache si c'est un alibi pour un comportement habituel, ou une réelle menace adressée à l'Etat"

Nous y voilà ! Le fameux 3ème tour ethnico-politico-mafieux est en fait permanent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beaune: un jeune de 17 ans enlevé à la sortie du lycée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sos pour Darkboy , jeune berger picard.eutha le 16 08
» Italie: reprise des recherches de soeurs jumelles enlevées par leur père, qui s'est suicidé (4ème jour de recherche)
» Jeune make-up addict ;)
» jeune fille au pair
» Animations jeune public

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Forums régionaux :: Bourgogne (forum régional)-
Sauter vers: