Révolution-bleue

Ce forum a pour objectif d'organiser la résistance en région.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "Mécomptes" de campagne ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
007/**

avatar

Masculin Nombre de messages : 940
Localisation : Duché de BOURGOGNE
Secteur d'activité : Au service de sa Gracieuse Majesté
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: "Mécomptes" de campagne ...   Sam 14 Avr 2007 - 10:24

... ou la démocratie "conspirative" !

800.000 € pour quoi faire ?
http://www.ifrap.org/
Citation :
Lu cette réflexion d'un électeur dans un hebdo : "Besancenot, je l'aime bien. Au moins, lui ne cherche pas à devenir Président".
Effectivement, consultez le programme, ne serait-ce que trois propositions phares du "non-candidat" : le Smic à 1500 € net tout de suite, la semaine de 32 heures (30 heures dans un second temps) et la suppression de la TVA. Par rapport à un Smic actuel à 1254 € brut, le coût horaire pour l'employeur n'augmenterait que de la bagatelle de…70% environ (idem évidemment pour les cotisations sociales employeur prises en charge par la collectivité au niveau du Smic). A une inflation à la brésilienne combinée à la faillite des entreprises, s'ajouterait la faillite de l'Etat, la TVA représentant…50% des recettes fiscales de l'Etat !! On pourrait continuer pour les autres candidats : par exemple M-G. Buffet propose l'alignement des retraites du secteur privé sur celles des régimes spéciaux de la fonction publique (il suffisait d'y penser !), ou encore le triplement de l'ISF etc…
Pourquoi donc l'électeur en cause se donne-t-il la peine de voter, et faut-il, au nom de la démocratie, que la collectivité paye 800.000 € pour déguster de pareilles salades de la part de chacun des non-candidats, en leur offrant une tribune qui n'est pas tournée vers l'objectif pour lequel la contribution de l'Etat est prévue ? BN

La toute dernière remarque est des plus intéressante, et pointe l'irresponsabilité totale des politiques. Faut-il alors leur imposer une déontologie, à l'image de celle des médecins par exemple, déontologie qui les empêcherait de raconter tout et n'importe quoi en permanence ? Outre qu'une telle déontologie "d' État" est elle même on ne peut plus discutable, le vrai problème est ailleurs. Primo, il est aisé de constater que l'État sort là encore de son rôle en faisant financer les campagnes électorales par la collectivité. et chaque fois qu'il y a subvention, il y a au mieux dysfonctionnement, au pire détournement de fonds: en l'espèce, la collectivité finance ainsi pléthore de groupuscules pour qui les intérêts de cette même collectivité sont la dernière de leur préoccupation. On a du reste les mêmes aberrations en ce qui concerne le milieu associatif. Or tout comme une association, un parti politique doit pouvoir fonctionner sur ses fonds propres, dans une totale transparence comptable évidemment. Deuxio, de telles aberrations des idées auraient moins cours si les media faisaient réellement leur boulot: celui d'analyser et d'informer. Mais les "journalistes-animateurs" ne sont plus que des pantins qui n'amusent plus personne (même pas eux!) , et les media sont infiltrés par les politiquement corrects de la sédition gauchiste, que l'on sait depuis un certain avril 2002 en position de se soustraire aux principes mêmes de la démocratie, et ce en toute impunité ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Mécomptes" de campagne ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La Gourmandie"
» LE PORTE-AVIONS "GRAF ZEPPELIN"
» Arnaque "maman magazine", quel recours?
» Lit de type "pop-up"
» Recherche SWATCH poudre de lumière "NAKED HONEY"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révolution-bleue :: Société :: Politique-
Sauter vers: